Entrepreneuriat : de l’idée au Projet : Cas de création d’un restaurant


Ouvrir un restaurant est une aventure humaine extraordinaire qui suppose un peu de préparation.
Pour réussir votre projet, il est nécessaire de suivre quelques étapes à travers lesquelles nous  vous proposons de vous guider.

Le projet de création d’un restaurant peut se diviser en trois grandes phases :
1-L’avant projet
2-Le projet
3-Les premiers pas de l’entreprise
Cette phase peut être résumée comme « l’origine du projet ». L’objectif va être de formaliser votre idée de création d’un restaurant et de la confronter avec la réalité (contraintes personnelles, connaissances et compétences, environnement) afin d’évaluer s’il est pertinent pour vous de poursuivre votre projet d’entreprise.

L’avant-projet comprend les étapes suivantes :
1-La formalisation de l’idée
2-La définition du projet personnel
3-L’adéquation homme(s)-projet
4-La mise en cohérence

Pour chacune des étapes il est important de noter l’ensemble des points qui vous semblent pertinents: il vous sera en effet utile d’y revenir quand vous rédigerez votre plan d’affaire (Business Plan)
1-La formalisation de l’idée
Cette étape consiste à définir en quelques lignes votre idée de création d’entreprise. Elle devra idéalement répondre aux questions « quoi, comment qui et où ». Par exemple : « Je souhaite créer un petit restaurant de type "Camerounais" qui servirait une large gamme de plat et de spécialités camerounaise. J’aimerais réaliser ce projet avec ma sœur et mon mari et réaliser moi même la déco. Je voudrais que mon restaurant soit situé dans le centre ville. »
2-La définition du projet personnel
Cette étape vise à  établir votre bilan personnel afin de déterminer vos objectifs, vos points forts et vos points faibles.
- Quels sont les objectifs personnels poursuivis à travers votre projet ?  Autrement dit quelles sont vos motivations ? Est-ce que je veux créer mon restaurant pour :
 - avoir plus d’autonomie ?
 - gagner plus d’argent ?
 - avoir plus de contacts humains ?
 - travailler en famille ?
 - etc,…
 - Quels sont  vos points forts et vos points faibles  pour mener à bien votre projet ?
 - Connaissez-vous le milieu de la restauration, y avez-vous déjà travaillé ? Avez-vous une formation en restauration
 - Avez-vous des qualités relationnelles avérées ?
 - Etes-vous un bon gestionnaire ? Avez-vous déjà eu une expérience de management ?
 - Avez-vous une expérience familiale de gestion de commerce ?

3-L’adéquation homme(s)-projet
Maintenant que vous avez défini vos objectifs personnels, il est temps de se demander si votre idée peut réellement vous permettre de les atteindre. Par exemple, si vous souhaitez avoir plus de flexibilité horaire, êtes vous certain qu’un restaurant vous permettra d’atteindre cet objectif ?

4-La  mise en cohérence
Il  s’agit dans cette étape d’identifier, pour l’ensemble des points faibles définis plus haut, un moyen de les pallier. Il existe différents moyens de mettre son profil en cohérence avec son projet : se former, recruter des collaborateurs ou des associés ayant des compétences complémentaires aux vôtres,  retarder le lancement du projet pour faire un stage, etc.
Par exemple si vous n’avez pas de connaissance dans le milieu de la restauration et que vous souhaitez servir des pâtisseries « maison », un congé de formation peut être opportun. Si vous n’avez aucune expérience de gestion de projet, les formations  vous seront surement utiles.
A l’issue de l’avant-projet vous serez en mesure de dire clairement : quel est votre projet, en quoi il vous correspond, quels sont vos atouts pour le réussir et comment vous comptez mettre toutes les chances de votre côté.  Si la conclusion de cette étape est convaincante alors vous pouvez passez à la phase « projet » !

Cette étape va vous faire entrer de plein fouet dans la peau d'un futur entrepreneur ! Elle a notamment pour but de vous projeter dans votre future activité en établissant différents études et prévisionnels vous permettant de rédiger votre Business Plan.
Les phases principales de votre projet seront :
1-L'étude de marché
2-Le plan marketing
3-Les prévisions financières

1- L'étude de Marché
 L'étude de Marché est souvent redoutée ou négligée par les créateurs de restaurant, avec un peu de méthodologie elle est pourtant simple et primordiale pour préparer votre projet et pour définir votre chiffre d'affaire prévisionnel.
L'étude de marché comporte deux volets :
1-L'étude générale
2-L'étude locale
-L'étude générale du marché de la restauration (l'histoire, les grandes tendances, la consommation, types de consommateurs, les différents types de produits, etc)
Cette partie vise à vous familiariser avec le Marché dans son ensemble. Vous trouverez de nombreuses informations sur les fiches métier (fiche « restauration»), les ouvrages consacrés à l'histoire de la restauration, ou encore auprès des professionnels de la restauration.
L'étude locale
Cette partie est la plus importante de l'étude de marché. Il s'agit en fait d'une enquête terrain à l'issue de laquelle vous devriez être à même de déterminer quel chiffre d'affaires votre restaurant pourra faire dans la zone d'implantation choisie. Vous pourrez, par exemple, mener une enquête de la concurrence locale en questionnant les commerçants, ou en récupérant les bilans et comptes de résultat des autres restaurants de la zone
Proposer un questionnaire à vos futurs clients pour savoir quelles sont leurs attentes est aussi une excellente méthode. Vous pourrez leur demander par exemple combien ils seraient prêts à payer une formule déjeuner dans le quartier où vous souhaitez vous implanter, ou bien encore à quelle fréquence ils pensent fréquenter votre restaurant, etc. Attention pour que l'exploitation des réponses à votre questionnaire soit pertinente le sondage doit se faire sur au moins 100 questionnaires.

A l'issue de votre étude de marché vous devriez être à même d'établir des hypothèses crédibles et pertinentes pour vous permettre de déterminer votre chiffre d'affaire prévisionnel.
2- Le plan marketing
Cette étape aussi appelée mix-marketing pour des projets de grande envergure, vise à déterminer les 7 points suivants :
1/ Quelle est votre offre de service ou de produits (en d'autres termes que désirez-vous vendre : du fastfood à consommer sur place, de la restauration légère, etc)
2/ Quelle est votre positionnement tarifaire (à quel prix vendrez-vous vos produits ?)
3/ Quel est votre politique de distribution (comment distribuerez-vous vos produits, dans le cas d'un restaurant, il s'agit surtout de vente directe auprès du client final)
4/ Quelle est votre politique de communication ? (comment-allez vous faire connaître votre restaurant ?)
5/ Quel personnel allez-vous employer ? (qui sera en contact avec la clientèle, comment seront-ils formés ?)
6/ Quel est votre promesse en terme de qualité de service (qu'est-ce qui va faire qu'au delà de vos produits les clients viendront et reviendront chez vous ? )
7/ Quel sera l'identité de votre point de vente (comment allez vous aménager votre boutique pour que vos clients s'y sentent à l'aise)

3/ Les prévisions financières 
Les prévisions financières constituent un élément primordial de votre business plan.
Cette partie se compose de 4 documents qui viseront chacun à répondre à une question clé de votre démarche
A/ Quels sont vos besoins et les capitaux nécessaires pour débuter → le plan de financement
B/ Le projet sera-t-il rentable ? → le compte de résultat prévisionnel
C/ Votre trésorerie sera t-elle suffisante pour faire face à toutes les dépenses de la 1ère année ? → le plan de trésorerie
D/ Quel est le chiffre d'affaire minimum à réaliser pour faire face aux charges de l'exercice → Le point mort ou seuil de rentabilité

A l'issue de ces 3 grandes étapes, et si les résultats de ces études sont probants, vous êtes prêts à initier les premiers pas de l'entreprise !
C'est la phase au cours de laquelle votre projet se transforme concrètement en entreprise. Il vous faudra vous armer de patience car certaines démarches peuvent s'avérer longues et fastidieuses. Il est néanmoins indispensable de ne bâcler aucune étape pour mettre toutes les chances de votre côté.
5 phases principales rythmeront les premiers pas de votre entreprise.
1-Le choix du statut juridique
2-La recherche de financement
3-La recherche du local
4-Les formalités de création
5-L'installation

1/ Le choix du statut juridique 
Le statut juridique est structurant pour la suite de votre activité, aussi prenez le temps de choisir celui qui est réellement adapté à votre situation. En effet, il n'existe pas de bon ou de mauvais statut, mais certains statuts seront plus ou moins adaptés à certains types d'activité.
Il existe deux grandes familles de statuts d'entreprise :
L'entreprise individuelle au sein de laquelle l’entreprise et créateur ne forment qu'une seule et même personne. Ce régime offre une grande liberté d'action mais comporte des risques puisqu'il y a confusion juridique des patrimoines entre l'entreprise et le créateur.
Le régime des sociétés permet de créer une entité juridique avec un patrimoine distinct de celui du créateur. La personne morale sera indépendante fiscalement et juridiquement. Ce régime permettra notamment de créer à plusieurs.
Le statut le plus adapté et le plus simple pour un restaurant est généralement la SARL ou ETS (si vous créez seul). Mais quel que soit votre choix il est vivement recommandé de prendre conseil.
2/ La recherche de financement
Le financement constitue le « nerf de la guerre » pour la viabilité de votre projet.
Les premiers financeurs des projets de création d'entreprise sont bien entendu les créateurs eux-mêmes, sous forme de fonds propres. Les fonds apportés par le créateur peuvent être rejoints par des prêts ou des apports venant des proches (la love money ou 3F « family, friends and fools »)
En fonction du montant que le créateur apporte et de la pertinence du projet, il sera possible de faire appel à différents financement externes :
- les plateformes d'initiative locales
- les emprunts bancaires à moyen terme
-les prêts fournisseurs
-les crédits vendeurs
-etc...
 Quelle que soit votre situation, il existe certainement une solution pour votre financement. Mais sachez que pour avoir accès au financement bancaire on vous demandera dans la plupart des cas d'apporter  en fonds propres 1/3 des ressources totales nécessaires pour la réalisation de votre projet et surtout d’avoir préparé un dossier cohérent.

3/ La recherche du local
On a coutume de dire que les 3 règles d’or du commerce ne sont autres que « 1- L’emplacement, 2- l’emplacement, 3-L’emplacement ! ». C’est dire l’importance que prendra la recherche de votre local.
Dans les grandes villes où l’offre est importante mais souvent hétérogène il n’est pas rare de visiter plusieurs dizaines de locaux avant de trouver le bon ! Dans les régions où il y a peu d’offres, il est parfois nécessaire d’attendre plusieurs mois avant que l’opportunité ne se présente… Armez-vous donc de patience, car toute précipitation pourrait être fatale à votre tout jeune restaurant !
Quelques règles pour une recherche efficace :
-Respectez votre budget ! A cette étape de votre projet vous avez fait des projections financières dans lesquelles vous avez évalué le montant de votre loyer et le montant de l’éventuel droit au bail ou rachat de fonds de commerce. Inutile donc de vous laisser tenter par un local au-delà de vos moyens, même s’il vous semble parfait !
-Préparez  vos visites avec de fiches de visites dans lesquelles vous noterez toutes les caractéristiques du local visité. N’hésitez pas à poser toutes les questions qui vous semblent utiles au propriétaire. Un commerçant honnête n’a rien à cacher.
-N’attendez pas la visite officielle pour voir le local, passez quelques jours avant « incognito » pour évaluer la fréquentation du lieu et de la rue.
-Soyez particulièrement vigilant sur les installations du local : la cuisine est-elle aux normes ? Possède-t-elle une extraction ? Un accès handicapé ? Le bail permet-il d’effectuer une activité de restauration avec préparation sur place ?
-Si le local vous intéresse, menez votre enquête de voisinage, n’hésitez pas à questionner discrètement les commerçants sur le quartier.
-Dans le cas d’un rachat de fond de commerce, ne faîtes aucune offre d’achat sans avoir vu le bilan et le compte de résultat du commerce, ainsi que le règlement de co-propriété.
  
4/ Les formalités de création
Les formalités de création d’entreprise se sont considérablement simplifiées ces dernières années. Il est désormais possible d’effectuer la quasi-totalité des démarches de création d'entreprise auprès du guichet unique du CFE (centre de formalité des entreprises) de la région où vous vous installez.
Il vous faudra aussi déclarer l’ouverture de votre établissement auprès des services d’hygiène de votre région.

4/ L'installation
Vous avez enfin les clés du local tant recherché ? Toutes les formalités de création sont effectuées ? Il ne vous reste plus qu’à démarrer ! Les meilleurs moments vous attendent.
Il va vous falloir encore effectuer quelques préparatifs avant que votre premier client passe le pas de la porte :
-Effectuez les travaux de mise aux normes et d’embellissement de votre local. A moins d’être particulièrement bien entouré, ou vraiment à court de budget, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel de l’aménagement commercial pour la réalisation de vos travaux. Pour éviter les mauvaises surprises, exigez plusieurs devis, vérifier l’existence légale de la société qui effectue vos travaux.
-N’oubliez pas que tous les appareils qui composent votre cuisine doivent être conçus pour un usage professionnel, aucune garantie ou assurance ne fonctionneront en cas de problème si vous utilisez du matériel ménager.
-Décorez votre local : il est primordial que la décoration de votre local soit le reflet du concept que vous avez défini pendant la phase de projet. Ne faites pas d’économie de bout de chandelle, vous avez certainement prévu au moment du financement un budget décoration, dépensez-le à bon escient, une belle déco fera la différence ! Choisissez du mobilier de bonne qualité et surtout ergonomique : rappelez-vous que l’usage de vos tables, chaises, fauteuils, sera quotidien et intensif, oubliez-donc les chaises et tables trop lourdes, difficiles d’entretien, inconfortables ou de trop grande dimension. Idem pour la vaisselle, choisissez une qualité professionnelle, gare aux assiettes trop lourdes ou difficiles à ranger et à laver.
-Attendez la fin des travaux pour vous faire livrer votre stock de marchandises. Prévoyez un temps suffisant pour effectuer la mise en place de votre carte avant l’ouverture de votre restaurant.
-Si vous avez embauché du personnel, c’est le moment de les motiver en les faisant participer aux préparatifs d’ouverture
-Communiquez : que ce soit en tractant dans les rues avoisinantes ou en créant « le buzz » sur Internet, il vous faut absolument communiquer avant d’ouvrir. La seule règle étant que vous devez être prêt à faire face aux retombées d’une communication réussie, c'est-à-dire ne pas vous laisser dépasser par les événements.

Votre aventure ne fait que commencer mais vous pouvez être fier du chemin déjà parcouru ! Vos premiers clients ne vont désormais plus tarder, n’oubliez pas de les accueillir avec le sourire : c’est la clé du succès !
Nous avons développé toute une gamme de formations spécifiquement dédiées aux créateurs de restaurant à thème, n’hésitez pas à nous contacter, quelle que soit la nature de votre projet nous pouvons vous aider à le réaliser !
Conseil en Développement
Il arrive parfois que la création d’un restaurant ne remplisse pas tous les objectifs que le créateur  s’était fixé.
Après quelques mois ou quelques années d’activité, la rentabilité peut ne pas être au Rendez-vous, la décoration pas à la hauteur des exigences de la clientèle, ou l’organisation en salle et en cuisine mal définies …
La prestation de conseil en développement est destinée aux créateurs de restaurant ou de toute autre activité à thème rencontrant des problématiques spécifiques après la concrétisation de leur projet et souhaitant être conseillé pour les résoudre.
Nos consultants peuvent intervenir sur plusieurs aspects de l'organisation de votre restaurant, par exemple :
-Le développement de la rentabilité
-L'optimisation de l'organisation des équipes en salle et en cuisine
-L’audit du premier bilan financier et la recherche d’axe d’amélioration
-etc.
Les prestations de conseil sont exclusivement réalisées par des experts de l’entrepreneuriat.
Après réception de votre demande de conseil, un rendez-vous téléphonique est fixé pour faire le point sur vos problématiques et définir ensemble un programme de conseil. Un devis vous est adressé par la suite.

Vous souhaitez un accompagnement pour votre projet de création d’un restaurant et tout autre projet:
Veuillez contacter DCC-Djobey Consulting Corporation Cabinet d’expertise en management pour vous accompagner.
Contactez-nous maintenant.
DCC-Djobey Consulting Corporation
E-mail:djobeyconsulting@yahoo.fr
Tel: (00237) 699376852   Fax: (00237) 233027973
BP: 1085 Douala-Cameroun