Ebay fait son entrée dans le e-commerce africain via une alliance stratégique avec Mallforafrica

Ebay fait son entrée dans le e-commerce africain via une alliance stratégique avec Mallforafrica
L'américain Ebay, qui est incorporé sur le marché financier de New-York, a annoncé le 27 juin 2016 un partenariat avec le nigérian MallforAfrica, afin de poser un pied sur le marché africain du commerce électronique. Ebay qui
est considéré comme l'un des fleurons américains de la vente en ligne, veut développer une plateforme de laquelle les personnes résidant en Afrique pourront  facilement acheter des produits en provenance des USA.
Dès le mois prochain, les consommateurs du Ghana, du Kenya et du Nigéria, pourront valablement y mener des transactions. Ils effectueront des achats sur Ebay qu’ils vont ensuite régler et récupérer chez MallforAfrica.  Ainsi le partenariat entre les deux associés est marketing, financier et logistique. Ce qui signifie que Ebay permettra surtout aux vendeurs américains d'offrir leurs produits aux consommateurs de ces premiers pays et, par la suite, à ceux d'autres pays de la région.
Ce partenariat est aussi la manifestation chez Ebay, de la volonté de rechercher de nouvelles niches de croissance, pour limiter les effets de ralentissement que connaissent ses marchés occidentaux traditionnels. L'Afrique avec ses 1,3 milliard d'habitants constitue le prochain champ de progression pour le E-commerce selon plusieurs études. En Afrique subsaharienne, outre C-Discount et Jumia, qui poursuivent un développement soutenu, il faut aussi compter sur le suisse Ringier qui a récemment acquis la firme nigériane Dealdey, pour s'offrir une part de cet énorme marché.
Pour MallforAfrica, qui a été fondé par des natifs du Nigéria ayant émigré vers les USA, le partenariat avec Ebay permet de sortir des actions de niche, pour se positionner dans la ligue des champions du commerce électronique au Nigéria.
Selon une récente analyse effectuée par la firme de conseil McKinsey, les dépenses de consommation en Afrique devrait atteindre 1500 milliards $ d'ici 2025 dont 75 milliards $ via l'internet. Des chiffres qui peuvent justifier la présence dans les investissements, de gros institutionnels comme Actis, Helios Investment Partner et autres.
Idriss Linge
Agence Ecofin