Exclusif-Cameroun: Charles Ndongo nommé directeur général de la CRTV-Comment il est devenu Dg de la CRTV

Comment il est devenu Dg de la CRTV

Il sort de l’Esijy en juin-juillet 1981 avec Alain Belibi qui est plus proche de lui, Michel Ndjock Abanda, Dénise Epote, Adamou Moussa, Thomas Babi Koussana, Emmanuel Monyambock et bien d’autres.

Pour ses débuts, Charles raconte : « Nous commençons à travailler. Nous nous faisons remarquer pour certains d’entre nous dès les années de stage. En première année nous avons passé notre stage en presse écrite dans un journal qu’on appelait le Perroquet à l’époque. C’était l’un des premiers titres de la presse privée très mordante et très rude qui était tenu dans l’ombre par de grandes plumes puis nous nous retrouvons à la radio dès la deuxième année. Nous nous sommes attirés de la sympathie, une certaine considération et un certain respect aussi. Nous faisons remarquer et il y a eu une certaine pression pour qu’on nous retienne. Et très rapidement, on nous confie des responsabilités car je me souviens qu’à peine sortie de l’école je présentais déjà le journal au côté de quelques icônes comme Jean Claude Ottou, Antoine Marie Ngono avec qui j’ai présenté mon premier journal, feu Michel Essang, Jean Vincent Tchieneyom qui m’a beaucoup marqué par son encadrement, sa rigueur et sa stature professionnelle. Je reste donc à la radio de 81 à 85 quand on lance la télévision. Pour relever encore un souvenir à la radio, le comice agropastoral de décembre 1984 là où je couvre pour la première fois une sortie présidentielle de ma carrière avec Alain Belibi, Antoine Marie Ngono, avec d’autres aînés comme André NguidiBawondo, ensuite il y a eu le congrès de la naissance du Rdpc qui a aussi marqué le lancement de la télévision en mars 85. Je rejoins donc l’équipe de la télévision en juillet 85 et je présente mon premier journal le 9 août de la même année, trois jours avant l’arrivée du Pape Jean Paul 2 au Cameroun. A la télévision, j’ai été tour à tour rédacteur en chef adjoint, attaché à la direction générale, rédacteur en chef plein de langue française, chef de la brigade puis directeur de la brigade des reportages spéciaux pendant plus de 20 ans ».
Avant sa nomination au poste de directeur général de la CRTV,Charles Ndongo avait été nommé le 14 novembre 2005, Directeur de l’Information (DI) Tv. Puis, Directeur central de l’information à la télévision nationale.
echosducameroun.com