La Commission nationale anti-corruption a recensé 3064 dénonciations en 2014

La Commission nationale anti-corruption a recensé 3064 dénonciations en 2014
La Commission nationale anti-corruption (Conac)  vient de rendre public son rapport 2014 sur l’état de la lutte contre la corruption au Cameroun.

Selon Dieudonné Massi Gams, président de la Conac, l’institution a recensé 3064 dénonciations qui ont permis par exemple de découvrir que la gestion des fonds perçus au titre de la délivrance des attestations de réussite et des marchés relatifs à la délivrance des diplômes au ministère de l’Education de base a fait perdre à l’Etat la somme de 125,150  millions de FCFA.
En outre, l’Etat a subi un préjudice financier de l’ordre de 1,792 milliard de FCFA représentant 64% du montant total des indemnisations, du fait de la surévaluation des constructions et des cultures des populations riveraines dans le cadre de la gestion du projet de construction du barrage hydroélectrique de Memve’le.
Toujours selon le président de la Conac, « le montant des sommes détournées dans le cadre de la gestion du Fonds d’indemnisation des victimes de la catastrophe de Nsam s’élève à 14 milliards 743 millions 183 736 FCFA ».
Autre temps fort en 2014 d’après la Conac, c’est le contrôle des opérations de commercialisation du cacao et de l’examen de passage du permis de conduire. Ainsi, les autres enquêtes de l’Antenne d’interventions rapides de la Commission nationale anti-corruption ont révélé l’existence des niches de corruption dans les services allégués.
S.A
Investir au Cameroun