Brexit : la Cemac s’attend à un impact sur la coopération avec l'Union européenne

Brexit : la Cemac s’attend à un impact sur la coopération avec l'Union européenne
A l’occasion de la session extraordinaire du Conseil des ministres de l’Union des Etats de l’Afrique centrale (Ueac) qui s’est achevée le 1er juillet dernier à Malabo, en Guinée équatoriale, la vice-présidente de la Commission de la Cemac,
Rosario Mbasogo Kung Nguidang (photo), s’est exprimée sur la sortie récente de la Grande-Bretagne (Brexit) de l’Union européenne.
« Deux premières leçons peuvent être tirées du Brexit qui a eu lieu. Premièrement, la coopération entre la Cemac [Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale) et l’Union européenne pourrait être plus ou moins profondément impactée, par exemple au niveau des PIN [Programme indicatif national] et des PIR [Programme indicatif national] du FED [Fonds européen de développement] dont la Grande-Bretagne est un contributeur important d’une part, et au niveau de l’accord de partenariat économique en cours de négociation entre l’Union européenne et l’Afrique Centrale. Deuxièmement, ces événements nous rappellent qu’en matière d’intégration économique, « les acquis même les plus affirmés peuvent s’avérer réversibles. C’est pourquoi, il est plus que jamais nécessaire que la Cemac des Etats embrasse rapidement la Cemac des peuples », a déclaré Rosario Mbasogo Kung Nguidang.
Les PIN et les PIR sont la boussole du FED, l'instrument principal de l'aide communautaire européenne à la coopération et au développement des États ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique). Pour rappel, les exportations des pays de la Cemac en direction de la Grande-Bretagne entre janvier et décembre 2015, selon les chiffres de la délégation de l’Union européenne au Cameroun, représentent 355,098 millions d’euros (environ 232,589 milliards de FCFA). Les importations, elles, pèsent 594,625 millions d’euros (près 389,479 milliards de FCFA).
Sylvain Andzongo
 
Investir au cameroun