Cameroun : au 1er trimestre 2016, Safacam a finalisé la construction d’une unité de production d’huile de palmiste

Cameroun : au 1er trimestre 2016, Safacam a finalisé la construction d’une unité de production d’huile de palmiste
La Société anonyme agricole et forestière du Cameroun (Safacam), cotée sur le Douala Stock Exchange (DSX), la bourse des valeurs mobilières du pays, a achevé la construction de sa nouvelle unité de production d’huile de
palmiste, révèle le rapport au premier trimestre 2016 de Socfinaf SA, maison-mère de Safa France, qui est elle-même l’entreprise à travers laquelle l’industriel français Vincent Bolloré contrôle 69% des actifs de Safacam.
Bien que le coût de cet investissement ne soit pas révélé, Socfinaf annonce que grâce à cette nouvelle usine, «la production d’huile de palmiste permettra d’augmenter le chiffre d’affaires» de Safacam au cours de cette année 2016. Ce nouvel investissement permettra surtout de contribuer à la résorption du déficit de production de cette matière première dans le pays, et ainsi faciliter l’approvisionnement des raffineurs des oléagineux.
De ce point de vue, l’on se souvient par exemple que le 28 décembre 2015, le gouvernement camerounais a autorisé l’importation de 60 000 tonnes d’huile de palme et ses produits dérivés. Dans cette cargaison à importer, l’on pouvait distinguer 5000 tonnes d’huile de palmiste, destinées à satisfaire les besoins de la société Azur SA, un producteur d’huiles végétales et de savons, contrôlé par le milliardaire camerounais Nana Bouba.
Entreprise agro-industrielle gérant des plantations de palmiers à huile et d’hévéa au Cameroun, Safacam a réussi à stabiliser son résultat net 2015 à 1,8 milliard de francs, malgré une chute de 13% sur le prix du caoutchouc. Une performance rendue possible par la relative embellie observée dans la branche huile de palme, où la production a augmenté de 311 tonnes l’année dernière. Dans le même temps, le prix du kilogramme de ce produit, lui, progressait de 33 FCfa.
Brice R. Mbodiam 
Investir au Cameroun