CAMEROUN-QUI SONT NOS MODÈLES ?? "Je viens d'assister au palais des sports de Yaoundé à la conférence de presse donnée par l'équipe "Notre Cause"qui présente son programme d'action en cas de victoire le 28 juillet prochain à la ligue de football'

Je viens d'assister au palais des sports de Yaoundé à la conférence de presse donnée par l'équipe "Notre Cause" qui présente son programme d'action en cas de victoire le 28 juillet prochain à la ligue de football.

Au terme de ce que j'ai vu et entendu, sans que je n'ai à entrer dans les méandres de la gestion du football que je ne maitrise pas, plusieurs constats s'imposent à moi.
Pour ne pas faire long, je ne retiendrais qu'un seul qui est assez symbolique de ce que doit être à mon avis le Cameroun de demain: j'ai vu en face de moi un président de club de 46 ans présentant son programme clairement en s'exprimant aisément en français et en anglais.
J'ai beaucoup de respect pour le parcours du général Semengue qui a 46 ans en 1981, était déjà général de brigade et chef d'Etat-Major de l'armée camerounaise. J'ai eu l'occasion d'en savoir d'avantage sur sa vie il y a quelques années après l'avoir reçu, grâce à Franck Happi d'ailleurs, sur le plateau d'une émission que je présentais lorsque j'étais à Stv.
Je pense toutefois qu'au vénérable âge officiel de 81 ans sa candidature est un très mauvais message envoyé aux populations de ce pays.
Le général Semengue est le digne représentant de la génération dites des fils prodiges qui a certes œuvré pour la consolidation de l'Etat mais qui en a été largement récompense par la nation : bourse d'études, promotions, honneurs, et autres.
Le bon signal serait de laisser la place aux générations plus jeunes, plus dynamiques et en phase avec le temps... 
Thierry Ngogang