Cameroun : Signature d’un 3ème C2D de 400 milliards avec la France

C2D photo
Le Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire camerounais, Louis-Paul Motaze, au nom du Président de la République, Paul Biya, et le Secrétaire d’Etat
français en charge du Développement et de la francophonie, André Vallini, ont signé le 30 juin 2016 le troisième Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) à Yaoundé en présence d’autres membres du gouvernement.
Ce troisième C2D se distingue de ses deux prédécesseurs par une durée plus longue (8 ans) et un montant plus conséquent (400 milliards FCFA). Grâce à ces ressources, le troisième C2D donnera corps aux priorités établies par les présidents Biya et Hollande lors de leur rencontre à Yaoundé en juillet 2015 : la poursuite des grandes orientations esquissées lors des précédents contrats ainsi que le soutien aux régions périphériques, notamment celles frappées par les exactions de Boko Haram.
Plus particulièrement, le troisième C2D se concentrera sur deux grands secteurs : D’abord, L’agriculture et le développement rural (119 milliards FCFA). Ce premier volet viendra appuyer la pérennisation des dispositifs d’appui-conseil aux agriculteurs (ACEFA), de formation des jeunes aux métiers agropastoraux (AFOP) et d’investissements communaux (PNDP) amorcés au premier C2D. A ces projets s’ajoutera un programme innovant visant à accompagner les entreprises camerounaises dans la transformation et la valorisation des produits agricoles. Ensuite, Les infrastructures et aménagements urbains (102 milliards FCFA). Ce second volet prolongera le travail engagé en faveur du développement des capitales régionales en équipant deux nouvelles villes du pays. Pris ensemble, ces deux volets donnent corps à une vision : celle d’un Cameroun des territoires émergents. Le C2D entend soutenir le développement de campagnes dynamiques, connectées à des villes modernes par des chaînes de valeurs capables de transformer les produits de la terre en emplois et richesses pour tous.
Cette vision sera complétée par des appuis budgétaires (122 milliards FCFA) en faveur des politiques de développement durable de l’Etat. Le reste de la subvention appuiera le renforcement des administrations impliquées dans la mise en œuvre dans le C2D. Il faut noter que le Ministre Louis Paul Motaze a également signé avec l’Agence Française de Développement, l’accord cadre qui accompagne ce 3è C2D. C’était en présence de l’Ambassadrice de France Christine Robichon. Pour le Ministre Louis Paul Motaze, « ce 3ème C2D place le défi de la croissance et de la création d’emplois au centre des actions en faveur de la réduction de la pauvreté ».
Ericien Pascal Nguiamba
yaoundeinfo.com