Exclusif-Le Destin du cameroun se joue aussi sur Internet:L’ancien Maire de la Commune de Batcham démissionne du SDF pour rejoindre le MRC

Samuel Tchoffo dénonce les collusions entretenues par son ancien parti avec le RDPC (Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais). Il aurait rejoint les rangs du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) de Maurice Kamto.
C’est comme une onde de choc qui parcoure les rangs de certains militants et sympathisants du Social Democratic Front (SDF) des Arrondissements de Batcham et Mbouda dans le Département des Bamboutos. Et pour cause, une information persistante fait état de la démission de l’ex-Maire SDF de la Commune de Batcham. Samuel Tchoffo, puisqu’il s’agit de lui, a rejoint les rangs du parti de Maurice Kamto, le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC).
Rapproché par Le Messager paru vendredi 1er juillet 2016, afin d’obtenir un éclairage par rapport à la nouvelle, Samuel Tchoffo confie: «Je ne parviens plus à me reconnaitre dans la pratique idéologique de mon parti.  Mon retrait de mon parti de cœur a été motivé par une dangereuse mutation de son idéologie par les instances dirigeantes. Entres autres, le rapprochement curieux avec le RDPC. C’est pourquoi, le 26 mai dernier, j’ai notifié mon retrait du SDF par une correspondance adressée au Comite exécutif national a Bamenda».
Cette démission du désormais ancien Maire délie les langues dans cette localité. Certains la considèrent d’ailleurs comme un non-évènement: «Depuis qu’il a quitté les affaires en 2007, il a affiché un comportement qui montre clairement qu’il n’est plus un militant du SDF», déclare le coordonnateur SDF des Bamboutos, Martin Tse. Aussi à l’endroit des militants, il exhorte ceux-ci de ne pas se laisser convaincre et corrompre par des attitudes qui au finish visent à déstabiliser le parti. «Nous savons que le SDF depuis un certain temps est infiltré par  des esprits mal intentionnés, qui font feu de tout bois pour le déstabiliser. Je fais confiance aux militants et sympathisants de la circonscription électorale pour maintenir leur position», poursuit le coordonnateur.
En poste à la Commune de Batcham de 1996 à 2007, Samuel Tchoffo se serait affiché comme un homme de principe, travailleur, obstiné, totalement voué à la cause de son électorat et surtout du peuple dont il était au service, écrit le quotidien. Aussi, l’effet de «sa démission ne tardera pas à se faire ressentir dans l’Arrondissement de Batcham et même dans les Bamboutos en général», laisse entendre un observateur politique.
 Cameroon-Info.Net