Kenya veut une poursuite judiciaire de Kinshasa contre l’artiste musicien Koffi Olomide pour S…

koffi olomide 3
Le gouvernement Kenyan veut une réaction concrète  de Kinshasa  c à d une poursuite judiciaire de l’artiste musicien Koffi Olomide après son expulsion dans son territoire.

Le chanteur congolais Koffi Olomide a été arrêté après avoir frappé une danseuse à l’aéroport Jomo Kenyatta.
Il est l’un des chanteurs les plus populaires d’Afrique, a été pris à la caméra d’avoir frappé sauvagement un coup de pied sur une femme à l’aéroport International Jomo Kenyatta au Kenya.
La police est venue intervenir pour arrêter l’attaque à cette femme, identifiée par les médias kenyans comme l’une de ses danseurs.
Agée de 59 ans, la star de rumba nié dans une page Facebook d’avoir attaqué la danseuse et dit qu’il respectait les femmes.
En 2012, il a été reconnu coupable en République démocratique du Congo, son pays d’origine, d’avoir agressé son producteur.
Le tribunal a donné le chanteur trois mois de prison avec sursis.
L’altercation avec son producteur, Diego Lubaki, était sur une dette d’environ $ 3,700 (£ 2,800), entendu par le tribunal.
En 2008, il a été accusé d’avoir tabassé un cameraman de la station de Radiotélévision privée RTGA de la RD Congo et de briser son appareil photo à un concert dans la capitale, Kinshasa, suite à un désaccord sur les droits d’enregistrement.
En fin de compte, le président de l’Assemblée nationale est intervenu pour régler le différend, négocier un rapprochement entre Koffi Olomide et le propriétaire de la station de télévision.
Dans une vidéo postée sur Facebook, avant son arrestation, l’artiste condamné à Kinshasa à trois mois de prison avec sursis pour «coups et blessures volontaires» contre son producteur en 2012, se défend
Nouvelles du dernier incident est une tendance sur Twitter en Afrique orientale sous #KofiOlomide, Le chanteur a été emmené au poste de police de l’aéroport et pourrait être inculpé rapidement.
Certaines personnes ont appelé au boycott du concert du chanteur et ont souhaité qu’il soit arrêté et expulsés du territoire Kenyan
Source : Tele24live.com