Le Cameroun va injecter 91,5 millions d’euros dans Camair-Co

Proposé par Boeing Consulting, ce plan prévoit 27 dessertes et l’acquisition de neuf aéronefs pour renforcer la flotte. Ainsi que la reprise par l’Etat de la lourde dette de la compagnie ; laquelle a besoin de 91,5 millions
d'euros d’argent frais.
Déposé auprès du gouvernement camerounais à la mi-juin, le plan de restructuration de la Camair-co proposé par Boeing Consulting a été approuvé le lundi 25 juillet par le président Paul Biya. Le cabinet de conseil aérien se chargera d’accompagner la compagnie durant dix-huit mois.
« Boeing Consulting a demandé d’injecter 60 milliards de F CFA [91,5 millions d’euros] à la compagnie », a réagi le ministre des Transports, Edgar Alain Mebe Ngo’o sur les antennes de la radio publique.
Cet argent servira en partie au renforcement de la flotte. Neuf aéronefs doivent être acquis d’ici à 2019, portant à 14 le nombre d’appareils de la compagnie camerounaise pour desservir les 27 destinations – nationales, régionales et intercontinentales – proposées dans le plan.
Restructuration de la dette
Par ailleurs, l’État doit se charger de restructurer la dette de Camair-co qui s’élève aujourd’hui à 35 milliards de F CFA, dont 20 milliards sont dus à des institutionnels camerounais, comme l’opérateur télécoms Camtel et Aéroports du Cameroun (ADC). Le reliquat étant constitué de la dette vis-à-vis des fournisseurs de la compagnie aérienne.
Cette validation enterre définitivement le plan de relance évalué à 30 milliards de F CFA (45,7 millions d’euros), élaboré en 2014 par le management de la Camair-co et que devait financer un pool bancaire conduit par Ecobank du Cameroun. Un processus interrompu en août 2015 par le gouvernement camerounais.
Jeune Afrique