Le Comité de politique monétaire de la Beac baisse le taux de croissance de la Cemac à 1,7% en 2016

Le Comité de politique monétaire de la Beac baisse le taux de croissance de la Cemac à 1,7% en 2016
Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) a indiqué ce mardi à Yaoundé que, sur la base des prévisions actualisées, la croissance économique de la Communauté économique
et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) serait caractérisée au cours de cette année 2016 par une décélération à 1,7% contre 2,5% en 2015.
Cette perspective économique du CPM ce mois de juillet est largement en deçà de celle de mars dernier qui prévoyait un taux de croissance de 2% pour l’année 2016. Sur un autre plan, Lucas Abaga Nchama (photo), gouverneur de la Beac, a affirmé qu’il y aura une reprise des pressions inflationnistes tout en restant autour de la norme communautaire, à 3,0% contre 2,4% un an plus tôt. Le taux de couverture extérieure de la monnaie, lui, est de 62,7%. 
Tenant compte de ces analyses, et après examens des différents facteurs influençant la stabilité monétaire et financière, le CPM a décidé de maintenir inchangé le principal taux directeur de la Beac.   
Le Comité de la Banque centrale a en outre adopté les objectifs monétaires et de crédit révisés des six Etats de la Cemac pour le quatrième trimestre 2016 et le premier trimestre de l’année 2017, sur la base des différents cadrages macro-économiques des pays.
Au sujet de la récente sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (Brexit) Lucas Abaga Nchama a déclaré : « nous ne pouvons pas encore dire avec précision quelles seront les conséquences, mais nous restons attentifs ».
Sylvain Andzongo
Agence Ecofin