Le Ghana réalise le rêve panafricain de Kwame Nkrumah: Tout citoyen du continent peux y entrer sans Visa

ghana1
Le Ghana a récemment rejoint la tête de liste des pays d´Afrique les moins exigeants en matière de visa. Tout citoyen de l´Union africaine peut, à partir de ce mois de juillet, entrer dans le territoire ghanéen avant que lui
soit octroyé un visa à l´aéroport. En mars 2016 le président John Dramani Mahama promettait à son peuple et à toute la communauté africaine, l´adoption en début juillet, de la nouvelle politique de l´octroi du visa – sur – arrivée aux citoyens de l’Union africaine ( Ghana’s new visa-on-arrival policy for citizens of African Union member states). Le pays réalise ainsi le rêve de Kwame Nkrumah, figure motrice le la création de l´Organisation de l´Unitée Africaine en 1963. C´est le 11 juillet dernier que le directeur du service de l´immigration du pays, Francis Palmdeti, annonce l´adoption de cette nouvelle loi. Une loi qui va sans doute inciter d´autres pays du continent à libérer les barrières douanières. Les Seychelles sont en effet le seul pays qui octroie un permis d´entrer sans contrainte à tous les africains. Plusieurs autres Etats veulent suivre cet exemple mais rencontrent encore des difficultés liées à la menace terroriste et au manque de responsabilité de certains ressortissants africains.
Il est à retenir que les exemptions de visas pour tous les ressortissants africains, pourraient donner un coup de pouce au tourisme d’affaires; l´Afrique est un continent d´une beauté naturelle conséquente. Elle est dotée d´une faune et d´une flore particulière et la nature a pris soins de lui accorder la grande majorité des merveilles du monde: Des Tsingy de Bemaraha, situés dans le district d´Antsalova à Madagascar. Un labyrinthe de rochers en forme d´icône ou de cathédrale dont les formes ont étés naturellement sculptées par la force des eaux. Elles réservent une vue spectaculaire à tous les amoureux de la nature. À la Mer de Jade ou Lac Turkana au Kenya, le cours d´eau le plus salé au monde, célèbre pour sa couleur bleu-vert sur fond de roche volcanique noire. En passant par la table montagne en Afrique du Sud, les chutes spectaculaires du Lac Victoria en Zambie, Le prestigieux banc d’Arguin d´une longueur de plus de 180 km, en Mauritanie, le plus grand atoll du monde, l’atoll d’Aldabra, aux Seychelles et plus encore. Toutes ces richesses de la nature dont le soins et la légère accessibilité pourront faciliter un travail intercontinentale plus élaboré et une coopération efficace dans la gestion des richesses naturelles . Le Rwanda, la Mauritanie et les Seychelles, les pays qui sont dans le top dix des Etats les plus ouverts du continent, connaissent une montée impressionnante du tourisme d´affaire selon un récent rapport de la Banque Africaine de Développement (BAD).
Hormis cet aspect, il faut souligner que l´allègement des barrières frontalières va permettre d´accélérer le transfert de connaissance et de technologie et de faciliter les échanges intracontinentaux, notamment sur le plan du capital-risque et du capital-investissement. Dans ce cas, il est important que l´immigration soit réglementée selon les apports de chaque partie. Le flux migratoires de travailleurs hautement qualifiés est en effet la base d´un développement introverti sous le sigle d´échange égalitaire. Les pays pourront plus se tourner vers leurs voisins que vers les investisseurs occidentaux trop exigeants pour un marché aussi embryonnaire. La chute des barrières frontalières, si elle respecte cette exigence, propulserait sans doute le développement des startups et l’émergence d’investisseurs sur le continent: il est à noté qu´un contrôle stricte des raisons de voyage et des échanges permettra de profiter pleinement des avantages que nous offre cette éventualité. Cependant nous tenons encore là un idéal qui n´est pas prêt d´être atteint. Trop de pays en Afrique craignent l´ouverture des frontières. Le Cameroun a récemment fermé ses portes à plusieurs de ses voisins afin de se protéger des menaces terroristes. L´Egypte, Sao Tomé et le Sahara Occidental refusent aux africains toute tentative d´entrer dans leur territoire sans possession de visa .
Malgré une place relativement acceptable parmi les pays les plus ouverts aux ressortissants africains, Le Kenya a dressé une liste explicite des pays dont l´accès à son territoire est strictement et minutieusement examiné par le ministère de l´immigration. La Guinée équatoriale a choisi de profiter pleinement des récents gisements de pétrole et choisit d´évoluer en solitaire, refusant même aux voisins de la zone CEMAC d´y entrer sans visa. La liste est longue. Mais la triste remarque est l´incroyable facilité d´entrée que ces pays octroient aux États de l´Ouest avec lesquels ils entretiennent sans doute des relations économiques et diplomatiques plus poussées. pendant que 55% des pays du continent exigent des visas aux africains, seulement 45% en réclament aux américains. Soit un gros écart de 10% de chances entre les étrangers des pacifiques et les frères du Sud de la Méditerranée.
Dolly Afoumba: camersenat.info