Le pape s’en prend aux puissances qui parlent de paix mais qui vendent des armes

article_bergoglio
C’est à l’hebdomadaire français ‘’Paris Match’’, que le Pape François a accordé une interview. Plusieurs sujets brulants de l’actualité mondiale ont été abordés par le saint père. Entre autres le capitalisme qu’il
estime être devenu trop présent dans l’humanité, la COP21 ainsi que la montée du terrorisme en Syrie et en Irak.
Dans la même optique, il a fustigé l’hypocrisie des puissants qui prônent la paix, mais vendent des armes en parallèle.
Le pape a affirmé que : “le capitalisme et le profit ne sont pas diaboliques si on ne les transforme pas en idoles. Ils ne le sont pas s’ils restent des instruments”. En revanche, nuance le Pape, “si l’argent et le profit à tout prix deviennent des fétiches qu’on adore, si l’avidité est à la base de notre système social et économique, alors nos sociétés courent à la ruine”.
Le Saint-Père, s’est également exprimé sur la situation en Syrie et n’a pas hésité à dénoncer l’hypocrisie de certains dirigeants. “N’oublions pas non plus l’hypocrisie de ces puissants de la Terre qui parlent de paix mais qui, en sous-main, vendent des armes” a-t-il déploré. Poursuivant il soutient : “L’humanité doit renoncer à idolâtrer l’argent et doit replacer au centre la personne humaine, sa dignité, le bien commun, le futur des générations qui peupleront la Terre après nous”.
afrikmag.com