Les 4 secrets cachés de la réussite fulgurante

steve_jobs-1024x640
Il y a de ces principes simples et basiques que le commun des mortels pensent savoir clairement mais que les gens qui atteignent des niveaux de performances exceptionnels  appliquent secrètement comme s’ils étaient
les seuls à les connaître ; des principes qui finissent par faire d’eux des hommes et des femmes à part, d’un autre rang, d’un autre niveau, d’un autre cercle. N’importe qui peut s’approprier ces principes et les vivre de manière à aboutir à l’ultra-succès. Vous allez être surpris de savoir que ce sont des principes simples et vraiment basiques.
1. L’ambition
On vous a dit que ce n’est pas bon d’être trop ambitieux dans la vie. Il n’y a rien qu’on appelle être trop ambitieux. Les gens qui arrivent à réaliser des performances exceptionnelles et atteignent l’ultra-succès comprennent clairement cette citation de Albert Einstein que Narcisse Somda et moi avons reprise au deuxième chapitre du livre L’ART DE DEVENIR UN PICASSO : « Avec la logique vous pouvez aller d’un point A à un point B. Avec l’imagination vous pouvez aller partout ». Ne faites pas du fait d’être ambitieux dans la vie un interdit. Ceux qui vous ont toujours dit cela avaient juste peur que vous alliez trop loin et aussi loin que vous l’imaginiez. Rappelez-vous ce conseil que je suggérais dans mon premier JE CREE MA PROPRE ENTREPRISE et repris dans L’ART D’ENTREPRENDRE : DOPER VOTRE INTELLIGENCE ENTREPRENEURIALE : « Ayez les plus grandes ambitions au monde. C’est votre droit le plus absolu. L’essentiel, c’est de faire des moyens menant à vos grandes ambitions vos premières ambitions ». Soyez ambitieux. L’essentiel, c’est d’y travailler et d’avoir constamment faim comme si vous veniez de commencer parce qu’il n’y a pas de limite à ce que vous pouvez réaliser à part les limites que vous vous mettez vous-mêmes. Soyez ambitieux au point de pouvoir dire un jour comme Gary Tharaldson : « Depuis mon enfance, j’ai toujours voulu créer quelque chose à une grande échelle. Je ne savais pas exactement de quoi il s’agirait mais je savais que quoi qu’elle fût, elle serait vraiment grande ».
2. Le dur labeur
Certains aiment quitter trop tôt. Franchement, j’avais aucune envie d’écrire cet article mais depuis que j’ai internalisé le principe de l’éclair de génie, j’ai compris que la seule façon de précipiter des résultats exceptionnels, c’est de passer rapidement à l’action lorsqu’on a une idée ou des idées lumineuses. J’ai personnellement été froissé lorsque je suis tombé sur la phrase suivante de Thomas Jefferson : « En 50 ans, le soleil ne m’a jamais surpris dans mon lit ». J’avais la sensation d’être un gros paresseux moi à qui on recommande si souvent de me reposer. Il n’y a que ceux qui ont le sentiment d’y être arrivés qui prennent trop de repos. Les gens exceptionnels comme Thomas Jefferson savent clairement qu’on ne récolte pas des céréales en trainant au lit. Ils savent que chaque aspect des défis de la vie que nous avons à relever nécessite un peu plus d’acharnement et de dévotion que le commun des mortels l’imagine. Ils savent comme le multimillionnaire David Jones  qu’il n’y a « aucune magie mystique qui conduise au succès et à la création massive de richesse si ce n’est le travail acharné, la dévotion et une bonne dose de diligence ».  Et ça, l’homme ou la femme qui tient à atteindre ses objectifs doit l’internaliser !
3. L’endurance
La plupart des gens ont besoin de dire : « C’est bon là : je n’en peux plus ! ». Mais cette phrase qui n’est pas du tout insensée pour les gens à résultat exceptionnel qui concentrés sur leur sujet ne se posent pas de question quant à s’il faut continuer de se donner ou s’arrêter. C’est une phrase tout simplement dichotomique. Comment peut-on imaginer arrêter de quérir ce qu’on a toujours voulu et conclure tout bonnement que ce n’est pas possible. Tout est possible aussi longtemps que vous êtes prêt à continuer de vous donner car « vous n’avez jamais échoué jusqu’à ce que vous arrêtiez d’essayer » (Albert Einstein). Alors n’abandonnez pas maintenant parce que vous n’y êtes peut-être pas encore. Pendant que vous pilotez votre vie et votre carrière, il faudra de la stratégie. Et la première stratégie, c’est celle d’avoir une telle précision d’intention et la clarté quant à ce que vous voulez si bien qu’aussi longtemps que vous ne l’avez pas, vous ne vous arrêtiez pas. Voilà !
4. Le sens du but
Et c’est justement à cause de cette clarté quant à ce qu’ils veulent réellement alors là vraiment qui fait que les gens qui arrivent à atteindre des niveaux de résultats exceptionnels donnent l’impression de surfer à l’échelle du divinement suprême ou d’être des hommes d’un cercle classé. Ils ne le sont que parce qu’ils ont des façons différentes de penser et d’agir.  Imaginez que vous savez clairement et êtes convaincu que vous êtes doté d’une mission spéciale, qu’est-ce qui vous arrêtera ? Qui vous empêcherait de continuer de donner le meilleur de vous-mêmes ? Pourquoi vous ne tutoieriez pas les dieux ? Lorsque le but est clair, tout devient possible, tout devient inévitable, tout s’y résume et aussi longtemps que vous ne l’avez pas vous ne vous arrêtez pas. Vous y résumez votre vie parce qu’il résume en deux mots votre vie. Et si vous n’avez pas suffisamment faim, si vous n’en voulez pas suffisamment, vous devez méditer sur la phrase suivante de Steve Jobs : « Seuls ceux qui sont suffisamment fous pour penser qu’ils peuvent changer le monde y arrivent ». Et quand vous aurez fini, répondez à la question suivante de Steve Jobs toujours : «Tu veux passer le reste de ta vie à vendre de l’eau sucrée ou tu veux changer le monde
Par Hermann H. CAKPO