Moody’s abaisse la note souveraine du Mozambique à «Caa3», avec perspectives négatives

Moody’s abaisse la note souveraine du Mozambique à «Caa3», avec perspectives négatives
L’agence de notation financière Moody's a annoncé, dans un communiqué rendu public le 8 juillet, avoir abaissé la note souveraine du  Mozambique de «Caa1» à «Caa3», ce qui indique une forte probabilité de défaut.

L'agence s'inquiète notamment du manque de motivation de Maputo à honorer ses engagements de garantie sur la dette des entreprises publiques. Ce manque de motivation s’est révélé dans le cas de la compagnie Mozambique Asset Management (MAM) qui a manqué en mai dernier un paiement d'intérêts de 40 millions de dollars sur un prêt de 535 millions de dollars. MAM négocie actuellement la restructuration de ce prêt, qui était pourtant garanti par l’Etat, en vue d’en prolonger l’échéancier du remboursement.
«Les négociations en cours sur la restructuration du prêt contracté par une entreprise publique et garanti par l’Etat reflète une faible volonté du gouvernement d’honorer  ses engagements relatifs à la dette dans un contexte de fortes pressions sur les liquidités», a souligné Moody’s dans son communiqué, jugeant que «cette situation accroît les risques de défaut souverain».
«Malgré l'impact positif de cette restructuration sur les flux de trésorerie de l'État, les pressions resteront fortes sur les liquidité disponibles», a-t-elle ajouté.
L’agence ne s’attend pas, par ailleurs, à ce que les bailleurs de fonds reprennent les décaissements des financements qu’ils avaient suspendus en avril dernier suite à la découverte de 1,4 milliard de dollars de dette dissimulés aux institutions financières internationales.
 Ces dettes, qui ont été contractées en toute opacité en 2013 et 2014 et ont servi à financer des embarcations militaires et des installations portuaires destinées à la protection des infrastructures stratégiques, ont catapulté la dette publique du pays à 86% du PIB.
Agence Ecofin