USA-Donald Trump officiellement désigné candidat du parti républicain à la Maison Blanche


Le milliardaire acceptera formellement cette investiture jeudi, lors d’un grand discours à Cleveland, en clôture de la convention du parti républicain.Le résultat ne faisait guère de doute, mais c’est désormais officiel : Donald Trump sera le candidat républicain à la Maison Blanche en novembre prochain. Les délégués du parti, réunis à Cleveland (Ohio,
Etats-Unis), ont investi le milliardaire, mardi 19 juillet. Il acceptera formellement cette investiture jeudi, lors d’un grand discours, mais a déjà évoqué sur Twitter "un grand honneur" : "Je travaillerai dur et je ne vous laisserai jamais tomber !"
A l'intérieur de la Quicken Loans Arena, où se déroule la convention républicaine, la tradition a été respectée. Un à un, les représentants des 56 Etats et territoires américains ont pris la parole. D'abord pour vanter leurs fiertés locales — le boeuf du Nebraska ou le Pinot noir et les noisettes de l'Oregon par exemple —, puis pour officialiser leur vote.

"Félicitations papa !"

Symboliquement, Donald Trump a dépassé la majorité des délégués lors du passage de son Etat, New York, dont les résultats ont été annoncés par son fils. "Félicitations papa, on t'aime", a lancé Donald Trump Jr., avant que les notes de New York, New York ne résonnent dans la salle. Malgré la mise en scène, la fête reste ternie par la désunion du parti : certains délégués ne digèrent toujours pas la victoire du businessman et ont encore tenté lundi de faire dérailler sa candidature, en vain.
La rivale de Donald Trump, Hillary Clinton, a immédiatement réagi sur son compte Twitter. "Allons-y", a-t-elle écrit, en rediffusant l'une de ses interventions télévisées. "Est-ce qu'il vous intimide ?", l'interrogeait l'animateur Jimmy Fallon. "Non", répondait en riant l'ancienne secrétaire d'Etat. Elle-même doit être investie par le parti démocrate lors d'une autre convention, du 25 au 28 juillet à Philadelphie (Pennsylvanie). Mais les hostilités ont déjà commencé entre les deux candidats.
msn.com