5 établissements africains figurent dans le classement de Shanghai des 500 meilleures universités du monde

5 établissements africains figurent dans le classement de Shanghai des 500 meilleures universités du monde
Cinq universités africaines figurent dans l’édition 2016 du classement de Shanghai des 500 meilleures universités du monde publié ce lundi 15 août par le cabinet indépendant Shanghai Ranking Consultancy. Il s’agit de
l’Université du Caire (Egypte) et de quatre universitaires sud-africaines : University of Cape Town, University of the Witwatersrand, Stellenbosch University et University of KwaZulu-Natal.
A l’échelle mondiale, les universités américaines continuent de dominer ce prestigieux classement qui prend en compte six critères pour distinguer 500 des 1200 établissements répertoriés dans le monde, dont le  nombre de Nobel parmi les anciens élèves, le nombre de chercheurs les plus  cités dans leur discipline ou le nombre de publications dans les revues «Science» et «Nature».
Pour la 14e année consécutive, Harvard arrive en 2016 en tête de liste. Les trois premières places du podium (et huit des dix premières du  classement) sont d'ailleurs occupées par des universités américaines, puisque Stanford se place deuxième comme l'an dernier, suivie de Berkeley (+1 place).
Au total, cinq universités non-américaines figurent dans le Top 20: l'université britannique Cambridge  (4e), l’Université d’Oxford (7è), University College London (17è), Swiss Federal Institute of Technology Zurich (19è), The University of Tokyo (20è).        
Par ailleurs, cette année marque l'entrée, pour la première fois,  d'universités chinoises dans les cent premières du classement, avec Tsinghua (58e) et Pékin (71e).
Le cabinet Shanghai Ranking Consultancy décrit son classement comme «le plus fiable», mais plusieurs experts estiment que les critères retenus sont axés sur la recherche et les sciences de la vie, ce qui occulte, entre autres, les  sciences humaines et sociales.
Agence Ecofin