5 raisons de ne pas boire de jus d`orange

Vous considérez que le jus d’orange est un élément indispensable, à la fois plein de vitamines et de fraîcheur dans le cadre d’un petit déjeuner équilibré ? Détrompez-vous ! Voici les 5 bonnes raisons pour ne pas boire
de jus d’orange.
1 - Jus d’orange et soda : même combat
Perçu comme une boisson saine, le jus d’orange a le même apport d’un soda sur le plan nutritionnel. En bouteille, même bio, un verre de jus d’orange contient en réalité autant de sucre qu’un soda puisqu’il est composé en majeure partie d’eau et de sucres. Le matin, après le jeûne de la nuit, le corps est très réceptif à la moindre dose de sucre. Une fois que le jus est avalé, dans les minutes qui suivent, votre métabolisme doit se débrouiller pour gérer cette arrivée soudaine. Sachant que pour remplir un verre, il faut plusieurs oranges, la dose de sucres est encore plus importante et l’effet encore plus marqué. Le jus du matin peut être logiquement responsable des phénomènes d’hypoglycémie, de la baisse d’attention que vous ressentez en fin de matinée.
2 - Pressez vos oranges
Il faut mettre sérieusement en question le côté naturel du jus d’orange, en bouteille comme en pack. Les industriels ont travaillé pour obtenir un produit agréable au goût et qui se conserve bien grâce à la pasteurisation ou à la stabilisation. Le jus d’orange du commerce frais, naturel et sain, dont le goût serait proche d’un jus pressé maison n’existe pas à l’heure actuelle mais vous pouvez toujours espérer.
3 – Attention à l’acidité
Fruit acide, l’orange est parfois difficile à digérer, y compris lors du petit déjeuner pourtant référence en matière de prise de vitamines. De préférence, consommez en dehors des repas afin que les sucs digestifs, nécessaires pour votre digestion, n’entrent pas en conflit avec ceux nécessaires à la digestion des céréales pour votre premier repas de la journée au réveil. L’association d’aliment acide et farineux n’est pas de tout repos pour votre estomac, autant éviter les mélanges. Autre point important à noter, le jus d’orange n’est pas digéré de la même façon par tout le monde. Certains montrent plus de résistance que d’autres. Pour le petit déjeuner, le jus d’orange aura tendance à amplifier l’acidose et encore plus en hiver. Même si c’est un fruit d’hiver, l’orange est un fruit cultivé en zone chaude et n’apportera aucune énergie en ce début d’année civile.
4 – Où trouver de la vitamine C ?
Riche en vitamine C, l’orange est devenue monnaie courante dans notre alimentation. Le véritable fer de lance de notre petit déjeuner afin d’assurer une journée rempli d’énergie. Mais ce n’est pas le seul à assurer ce rôle puisque d’autres fruits et légumes peuvent lui substituer. C’est le cas du persil, du citron, du kiwi et du poivron pour ne citer qu’eux. Notez bien que les apports en vitamine C peuvent variés en fonction de vos besoins, de votre consommation et de votre activitéà côté des repas.
5 – Différence entre l’orange et son jus
Manger une orange et boire du jus d’orange n’auront pas le même apport dans votre organisme. La vitamine C est bien plus présente dans le fruit que dans les jus d’orange ou le pack que vous consommez tous les matins avant de vous rendre au travail. L’astuce est de privilégier la prise « entière » d’une orange, en dehors des repas, de préférence l’après-midi et pendant l’été. Si vous pressez quotidiennement votre orange, buvez rapidement le jus qui en ressort car la vitamine C résiste mal à la lumière et à l’air et disparaît assez rapidement. Autre donnée importante, les fibres, éléments essentiels dans le cadre d’une bonne digestion, sont moins présentes dans un jus que dans l’orange. La digestion de cette dernière sera plus lente et diminuera votre taux de glycémie.

Source : ilosport.fr