Bénin: Messieurs les colonisateurs, ramenez-nous nos trésors emportés!

FRANCE
Tous les trésors royaux du Bénin emportés par les colonisateurs reviendront au Bénin. C’est l’une des décisions du Conseil des ministres du gouvernement Patrice Talon. Les trésors ont été emportés au temps
colonial, dans les années 1892.
Au terme du conseil des ministres, Patrice Talon, a instruit son ministre des Affaires étrangères, Aurelien Agbénonci afin que, celui-ci entre en négociation avec l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) sans oublier la France.
Le but, c’est de ramener sur le territoire béninois, ces patrimoines royaux répartis dans les musées et collections privées internationaux.
Selon un ministre du gouvernement, il est temps que, tous les trésors historiques béninois déployés dans les musées à travers le monde soient retrouvés et ramenés à la source
L’histoire nous enseigne, après l’annulation dans les années 1892 par le roi Béhanzin, successeur du roi Glèlè au trône du Dahomey actuel Bénin, de la convention bilatérale signée avec la France en 1868, une grande guerre s’était déclenchée et avait emporté des milliers de vies humaines. Le chemin est donc libre pour les colons de s’emparer des richesses culturelles qui constituent l’histoire du Bénin. On peut citer entre autres le trône du roi Béhanzin, le lion du roi Glèlè et la liste est longue.
Le général Dodds, à la conquête du royaume, rentra dans Abomey le 17 novembre 1892 et s’empara d’une partie du trésor royal laissé par le roi Glèlè. Une partie serait offerte au musée du Tracadero à Paris et le reste à son héritier Achille Lemoine qui, en 1926, le céda contre une forte somme à Charles Ratton.

Yao Junior. L
afrikmag.com