Exclusif-Cameroun-Affaire BICEC: Innocent Ondoa Nkou et Samuel Ngando Mbongué, deux hauts cadres de la BICEC, arrêtés et jetés à la prison de Douala-Newbell


 Innocent Ondoa Nkou, DGA BICEC
Ce lundi 8 août 2016 à 22h30mn, le régisseur de la prison centrale de Douala-Newbell et ses collaborateurs
ont bouclé les opérations d’installation de quatre nouveaux
locataires du célèbre pénitencier de la capitale économique.
Eu égard à leur statut, les nouveaux détenus ont pris des locaux au quartier VIP. Il s’agit d’Innocent Ondoa Nkou, ancien Directeur Général Adjoint de la BICEC (Banque Internationale pour le Crédit et l’Épargne du Cameroun), Samuel Ngando Mbongué ancien Directeur de la Comptabilité et de la Trésorerie de la BICEC, Nko’o II Charles, comptable dans la même institution bancaire dont le siège social est basé à Douala, et Martin Nyamsi, Directeur Général de la société Interface, prestataire de service à la BICEC.
Tous les quatre font partie des personnes soupçonnées d’avoir détourné dans les comptes de la BICEC, près de 50 milliards de FCFA. Les quatre personnes incarcérées cette nuit ont été interpellées  ce lundi matin chacun à son domicile dans la capitale économique. En cavale pendant plusieurs mois, Samuel Ngando Mbongué, selon nos sources,  avait été contrait par Interpol de revenir dans son pays natal pour se mettre à la disposition de la justice.
L’affaire de fraude massive qui a vu la disparition de près de 50 milliards de FCFA dans les caisses de la filiale camerounaise du groupe Banque populaire de France a été révélée l’année dernière par le Directeur Générale de la BICEC, Alain Ripert, quelques mois après sa prise de fonction.
Les interpellations, procédées ce lundi, sonnent comme le début d’un long feuilleton judiciaire qui risque emporté de hautes personnalités de ce pays, selon certains enquêteurs chargés de démêler l’écheveau de ce gros scandale de malversation.
Par Adeline ATANGANA | Cameroon-Info.Net