Gabon: Election présidentielle, Ali Bongo s’attaque à Jean Ping et à ses alliés

1
Cela fait près d’une semaine que la campagne électorale pour la présidentielle gabonaise a démarré et progressivement, le ton monte. Les deux principaux candidats à cette élection présidentielle: Ali Bongo le
président sortant et Jean Ping commencent déjà la guerre médiatique.
En réaction à cette coalition qui s’est formée pour battre Ali Bongo à la présidentielle, le président sortant a réagi en s’attaquant à Jean Ping, candidat de ladite coalition ainsi qu’à ses alliés.
A en croire nos confrères de koaci, Ali Bongo a traité Jean Ping de chômeur de l’union africaine. Cette déclaration s’est faite alors qu’il était en pleine campagne électorale. Devant des militants et sympathisants venus l’écouter au Pont d’Akebe (3ème arrondissement de Libreville), Ali Bongo a affirmé que son principal rival à cette heure ne s’intéressait que depuis peu au Gabon après avoir été mis au chômage par l’Union africaine avant de s’engager en politique. Dans un ton ironique, Ali Bongo demande à Jean Ping et à ses alliés d’aller à la retraite.
« Ils n’ont qu’à aller aux vestiaires, aller se reposer et laisser les vrais joueurs sur le terrain. Parce qu’à la fin du match, nous allons gagner. A la fin du temps réglementaire, victoire sans prolongations, sans penalties, un but marqué à chaque minute pour battre ces gens-là. Et s’ils n’aiment pas le football, on les fait monter sur un ring et là ce sera une victoire par KO. Moi je suis prêt » s’est exprimé celui que Ping et les siens qualifient d’étranger et veulent “dégager du pouvoir“.
Jean Ping, Guy Nzouba et Casimir Oyemba sont trois barrons du régime de l’ex-président Omar Bongo qui ont été pendant longtemps dans la haute sphère décisionnelle des affaires étatiques. Pour le candidat Ali Bongo, l’heure est venue pour ces caciques du régime de son père de prendre une retraite bien méritée. Mais ces anciens du régime Omar Bongo ne comptent pas se défaire du pouvoir, malgré le poids de l’âge.
Même si la candidature unique de l’opposition n’a pas été décrétée, Ali Bongo fera face désormais et à cette heure à 11 candidats de l’opposition.
afrikmag.com