Le Soudan du Sud rejette le déploiement des casques bleus

Un casque bleu au Soudan du Sud.
Le Conseil de sécurité de l'ONU a autorisé le déploiement de 4000 casques bleus supplémentaires pour assurer la sécurité à Juba.

Ces troupes africaines auront un mandat plus robuste que les 12 000 soldats déjà présents dans le pays.
Mais le Soudan du Sud a annoncé qu'il s'opposait à cette mesure.
L'ONU menace d'imposer un embargo sur les armes si les autorités du pays bloquent le déploiement.
L'Ethiopie, le Kenya et le Rwanda seront les principaux pays contributeurs de troupes pour cette force de maintien de la paix.
Mais pour l'instant, il est difficile de concevoir comment la mission pourra être déployée sans la coopération du Soudan du Sud.
Des combats entre des troupes rivales en juillet ont fait des centaines de morts alors qu'un accord de paix avait été signé il y a moins d'un an.
L'ONU a éprouvé des difficultés pour protéger les civils avec plus de 35 000 personnes qui se sont précipitées vers sa base à Juba.
Plus de 100 000 Sud-Soudanais ont fui vers les pays voisins à cause des dernières violences d'après l'agence de l'ONU pour les réfugiés.
BBC Afrique