Lions indomptables : Volker Finke empoche 325 millions pour « licenciement abusif »

Ibrahim-Tanko-and-Volker-Finke1
Le technicien allemand est passé à la caisse il y a quelques semaines et son ancien adjoint à la tête des Lions indomptables, le ghanéen Ibrahim Tanko, va lui aussi encaisser dans les prochains
jours la rondelette somme de 125 millions de F C FA. Le contribuable camerounais paye ainsi l’irresponsabilité et surtout l’incompétence de Tombi A Roko Sidiki et de son complice Bidoung Mpkatt.
Le vendredi 30 octobre 2015, Volker Finke avait été limogé de son poste de sélectionneur national par Tombi A Roko Sidiki à peine arrivé à la tête de la Fecafoot. « Nous avons froidement examiné la situation du staff technique de l’équipe nationale. Après cette analyse, nous avons pensé que Volker Finke n’était plus l’homme de la situation », avait alors dit à la presse, Tombi A Roko. « Son jeu était devenu stéréotypé, sans inspiration de ses joueurs qu’il met sur le terrain, sans stratégie devant nous mener à la victoire », avait poursuivi celui qui s’accroche désespérément à la tête du football camerounais.
Devant cette décision inique, le technicien allemand avait gardé son calme prônant la voie de l’arrangement mais prévenant toutefois la partie camerounaise des conséquences d’une telle décision irresponsable. « Dans les milieux du football, les choses sont simples. Il y a des règlements. J’avais un retard de paiement de salaire. Cela a été réglé. On a payé tous les mois jusqu’en octobre. C’était le 30. Pour toutes les autres questions liées à mon contrat, je souhaite qu’on puisse trouver une solution amiable. C’est normal dans le monde du football. Je ne peux pas me mettre à faire de grandes déclarations pour dire que je vais faire ceci ou cela. Je suis convaincu que les deux parties vont rapidement trouver une solution amiable. On m’a suspendu de mes fonctions, sachez-le. Je n’ai lu que des mensonges ces derniers jours. Il n’y a que des histoires qui sont racontées ici et là, et c’est grave. J’espère qu’on va pouvoir trouver un arrangement amiable, parce que pour moi, il n’est pas question de me mettre en guerre. J’espère que les deux parties vont s’entendre », avait argué Volker Finke.
Pour joindre la parole à l’acte, le natif de Fribourg va prendre langue avec un avocat camerounais pour pousser la partie camerounaise à payer pour leur légèreté. Me Bayebeck Pierre-Alexis puisqu’il s’agit de lui, va donc entrer en scène en servant deux correspondances à la Fecafoot et au ministère des Sports et de l’Education physique le 11 novembre 2015. Les deux correspondances ont le même objet : « règlement amiable suite à la rupture à l’initiative du président de la Fécafoot du contrat ayant lié les parties ». Dans ces correspondances, le célèbre avocat pose d’ailleurs les conditions de l’arrangement. « Du fait d’avoir unilatéralement mis un terme à ce contrat, le président de la Fecafoot a, de manière criarde, violé la loi des parties et causé par son attitude, un préjudice incommensurable à mon client, ledit préjudice est modestement évalué à la somme de 700 000 000 (sept cent millions) FCfa », avait écrit l’avocat avant d’ajouter à l’intention du Minsep : « Me conformant aux dispositions de l’article 10 du contrat ayant lié les parties, je vous saurai gré des dispositions que vous voudrez bien prendre dans les plus brefs délais, en votre qualité de représentant du gouvernement de la République du Cameroun, aux fins de règlement amiable de ce différend dont le montant du préjudice pourra être revu à la hausse en cas d’échec de la première phase de règlement conventionnel ».
Malgré les arguments de l’avocat de Volker Finke, Tombi A Roko Sidiki et Manga Zambo, responsable juridique au ministère des Sports, ont continué à rassurer le patron des sports que l’ancien coach des Lions ne pouvait pas avoir gain de cause devant un tribunal. Ayant pris connaissance du dossier, la présidence de la République a selon nos sources sommé le ministre des Sports de trouver un arrangement avec le coach et de lui payer son argent. Depuis quelques semaines, 325 millions de nos francs dorment dans les comptes bancaires de Volker Finke en Allemagne. Ibrahim Tanko son adjoint ghanéen avait paraphé lui aussi un contrat avec la Fecafoot, c’est pourquoi dans les prochains jours il va recevoir lui aussi 125 millions de F C F A.
Si Tombi A Roko Sidiki et le ministre Bidoung Mkpatt avaient pris une seule minute pour lire le contrat qui liait la Fecafoot à Volker Finke, ils auraient évité au Cameroun cette énième humiliation.
Guy Nsigué
mboafootball.com