Cameroun : le ministère des Finances accuse la Société panafricaine de placement et d’investissement participatif d’activité illégale

Cameroun : le ministère des Finances accuse la Société panafricaine de placement et d’investissement participatif d’activité illégale
Le ministre camerounais des Finances (Minfi), Alamine Ousmane Mey (photo), vient de rendre public un communiqué dénonçant la Société panafricaine de placement et d’investissement participatif, accusée d’exercer
dans l’illégalité dans les villes de Douala et de Yaoundé.
Selon ce membre du gouvernement, cette entreprise qui n’est pas «agréée» procède en toute illégalité, à la collecte d’importants dépôts auprès du public, pour des placements qu’elle promet de rémunérer au taux irréaliste de 10% par mois, ce qui fait 120% par an.
Aussi, le Minfi, qui est l’Autorité monétaire au Cameroun, attire-t-il «l’attention du public sur les risques à effectuer des opérations avec cette structure, qui ne dispose ni d’un agrément d’établissement de microfinance, ni de celui d’établissement de crédit, encore moins de celui d’organisme de placement ou d’investissement».
BRM
Investir au Cameroun