Cameroun : le système foncier et domanial sera numérisé d’ici fin 2017

Cameroun : le système foncier et domanial sera numérisé d’ici fin 2017
En vue d’assainir la gestion du foncier camerounais et de simplifier les procédures d’obtention des titres fonciers, le ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières (MINDCAF) fait le pari de l’informatisation.
Seront ainsi numérisés 120 000 titres fonciers. Une base de données de 240 000 parcelles de terrains des villes de Yaoundé, Douala, Garoua, et Maroua sera également créée d’ici décembre 2017.
« Ces données seront à usages multiples, exploitables par toutes les administrations publiques et privées. Le défi majeur est de renforcer la fiabilité des titres fonciers et des baux pour reconquérir la confiance des banques. Mais la clé de ce processus indispensable, c’est la sécurisation du système car il s’agit des biens et actifs très sensibles à protéger. Il faut donc intégrer des verrous de sécurité », explique la ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières, Jacqueline Koung à Bessike (photo).
« La numérisation ne se limitera pas seulement au titre foncier. Le projet vise aussi l’informatisation de tous les services et procédures qui touchent à la terre, aux biens immeubles, meubles et à la protection des personnes. Dans ce secteur, les accusations tournent très souvent autour de l’existence des doublons au niveau des titres fonciers et des doubles ventes de terrains, parfois avec la complicité des notaires », souligne le site d’information Koaci.
Quant aux archives, elles seront également numérisées et intégrées dans la base de données.
Souha Touré  
Investir au Cameroun