Gabon : "Nous voulons l'alternance démocratique""Il ne s'agit plus d'un débat pro-Ping ou pro-Ali", selon l'avocate franco-gabonaise Olivia Betoe Bi Evie, "il s'agit d'un débat qui vise à mettre en avant deux notions, deux valeurs : la démocratie versus la dictature".

Olivia Betoe Bi Evie, avocate franco-gabonaise, répond à Fabienne Sintès
"Il ne s'agit plus d'un débat pro-Ping ou pro-Ali", selon l'avocate Olivia Betoe Bi Evie, "il s'agit d'un débat qui vise à mettre en avant deux notions, deux valeurs : la démocratie versus la dictature".
"Nous pensons que Ping fait le consensus, c'est lui qui a été choisi pour faire la transition démocratique. Les Gabonais ne sont pas dupes parce que nous savons qu'il [Ping] a participé pendant 42 ans à la gestion du pays avec le père d'Ali Bongo", a expliqué Olivia Betoe Bi Evie.
La diaspora gabonaise installée en France craint "que les choses débordent" et demande aux instances internationales "d'intervenir". "Nous voulons que la population civile soit protégée contre la milice qui est utilisée pour les [les opposants] mater et les massacrer" a lancé l'avocate.
Elle est restée plusieurs jours sans nouvelle de sa tante qui a finalement donné signe de vie mardi. Olivia Betoe Bi Evie a raconté que sa tante a été "emmenée dans un lieu de détention, au commissariat de Libreville", qu'elle a été détenue "dans des conditions inhumaines et dégradantes" et qu'aujourd'hui, elle est "dans un état de choc émotionnel qui fait qu'elle est incapable de décrire exactement ce qu'elle a vécu".
Nous demandons la libération de toutes les personnes qui sont emprisonnées

Olivia Betoe Bi Evie
avocate franco-gabonaise
"Et ce que nous attendons de la France sur le long terme, c'est qu'elle arrête de soutenir les dictatures pour des raisons financières parce que quand on parle de co-développement, on attend que ça soit des partenariats gagnant-gagnant qui soient véritablement mis sur pied", a lancé Olivia Beteo Bi Evie.
La diaspora gabonaise se réunit ce mercredi à partir de 11 heures devant le siège des Républicains à Paris, "ce rassemblement a un effet symbolique pour montrer aux Républicains, notamment à Nicolas Sarkozy, 'voici celui que vous avez mis au pouvoir, voici ce qui est en train de se passer, il est temps que vous preniez vos responsabilités'", a conclu la membre de la diaspora gabonaise.
Écoutez l'interview de l'avocate:  http://mobile.francetvinfo.fr/monde/afrique/presidentielle-au-gabon/gabon-nous-voulons-l-alternance-democratique_1813839.html#xtref=http://m.facebook.com/
francetvinfo.fr