Hillary revient sur l’infidélité de Bill Clinton: “C’était douloureux”

2
Dix-huit ans plus tard, l’affaire Monica Lewinsky a été évoquée une nouvelles fois par Hillary Clinton dans une interview accordée à la chaîne CNN. Si elle a pardonné les infidélités de son mari Bill,  la candidate des
démocrates aux élections présidentielles américaines avoue avoir été particulièrement affectée par cette histoire extraconjugale, entre la stagiaire à la maison blanche et son mari, et a mis du temps à s’en remettre.
C’était vraiment très dur. C’était douloureux. Et j’ai été beaucoup soutenue par mes amis. Mes amis se sont ralliés à moi. Ils essayaient de me faire rire, ils me recommandaient des livres à lire, nous allions faire de longues marches, nous sortions, on ne mangeait pas sainement. Le genre de choses que vous faites avec vos amis. C’était quelque chose à affronter alors que vous devez vous lever tous les matins avec toutes vos responsabilités publiques à assurer. C’était un vrai défi “, a-t-elle ainsi confié.
Hillary Clinton est désormais à deux doigts de réaliser son rêve: devenir la première femme dans l’histoire à présider les États-Unis. A deux mois du scrutin final, la candidate bénéficie toujours d’une longueur d’avance  sur son rival Donald Trump.
Une potentielle victoire à l’horizon, au goût de revanche pour la femme trompée la plus célèbre des USA. L’ancienne Secrétaire d’État mise avant tout sur son expérience dans la politique américaine, depuis le début de la campagne.
Selon elle, son curriculum vitae en béton, lui confère la légitimité indispensable pour gouverner le pays, au contraire de son adversaire, novice en politique.Message aux femmes
La donne est très simple pour le camp Clinton. Si Hillary Clinton réussit à s’adjuger le vote des Afro-Américains, des Latinos  ainsi que celui de l’électorat féminin, la victoire ne peut lui échapper. C’est surtout aux femmes américaines qu’Hillary Clinton s’adresse, indirectement, lorsqu’elle revient sur son passé de femme trompée et l’humiliation qui en a découlé.
afrikmag.com