Investir au Cameroun-Camtel, opérateur des télécoms camerounais, suspend les services voix et internet aux services publics mauvais payeurs

Camtel, opérateur des télécoms camerounais, suspend les services voix et internet aux services publics mauvais payeurs
La Cameroon Telecommunications (Camtel), opérateur historique des télécoms au Cameroun, informe qu’à la suite de nombreux rappels faits à ses partenaires pour le paiement de leurs consommations mensuelles dont les
créances remontent à plusieurs mois d’impayés, une vaste campagne de recouvrement forcé desdites créances a été lancée le lundi 26 septembre 2016 sur l’ensemble du territoire national.
Ladite campagne consiste en l’usage de tous les moyens de recours légaux, entre autres, les suspensions temporaires des services voix et internet. Des témoignages enregistrées dans la journée du 26 septembre dans plusieurs ministères (Agriculture, Pêches, Tourisme, etc.) à Yaoundé, la capitale du pays, confirment effectivement cette suspension des prestations de Camtel. D’après les chiffres communiqués par l’opérateur historique des télécoms, l’Etat et ses démembrements concentrent la plus grande partie des créances d'un montant estimé à plus de 65 milliards de FCFA.
Des entreprises publiques et parapubliques font également partie de la liste des mauvais payeurs. Il s’agit par exemple de la Cameroon Radio Television (CRTV), organisme public de radio et télédiffusion, qui cumule une dette de 4 milliards de FCFA, la Société de presse et d’édition du Cameroun (Sopecam) endettée à hauteur de 1 milliard de FCFA ou encore Camair Co, la compagnie aérienne nationale, qui n’a pas payé ses factures de téléphone et internet depuis plusieurs mois. Montant: 200 millions de FCFA.
Néanmoins, Camtel assure aux mauvais payeurs que les services ainsi suspendus seront rétablis immédiatement après le paiement des arriérés dus. La compagnie envisage par ailleurs de saisir la Justice si ces créanciers s'obstinent à ne pas régler leurs factures. 
Sylvain Andzongo
Investir au Cameroun