La Chine et la Banque mondiale lancent une institution dédiée au financement des infrastructures en Afrique

La Chine et la Banque mondiale lancent une institution dédiée au financement des infrastructures en Afrique
La Chine et la Banque mondiale ont annoncé, le 12 septembre, le lancement officiel d’une nouvelle institution de financement des projets d'infrastructures en Afrique dotée d’un capital initial de 500 millions de dollars.

Baptisée  China Overseas Infrastructure Development and Investment Corporation Ltd (COIDIC), la nouvelle structure devrait soutenir des projets d’infrastructures de la phase de conception à la prise de participation au moment de l’exploitation commerciale, en passant par la réalisation des études de faisabilité et la mobilisation des financements, selon un communiqué publié par le gouvernement chinois.
L’actionnariat de la COIDIC comprend plusieurs banques et entreprises chinoises, dont la China Development Bank (CDB), le Fonds de développement Chine-Afrique (CADFund) et le China Gezhouba Group Overseas Investment.
«A travers cette nouvelle structure, nous cherchons à montrer que les Chinois et des institutions occidentales peuvent faire équipe pour soutenir des projets d’infrastructures dans les pays en développement», a déclaré le directeur général adjoint de la COIDIC, Nicholas Mitsos.
«Une fois ces projets achevés, les investisseurs et les prêteurs peuvent obtenir des rendements élevés en cédant leurs participations à des fonds de pension, des compagnies d’assurances et d’autres investisseurs institutionnels à la recherche d’actifs plus rentables que les obligations souveraines», a-t-il ajouté, indiquant qua la Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures (AIIB) et la New Development Bank (NDB), la banque de développement lancée par les pays membres du groupe des BRICS, seront appelées à contribuer au financement des projets.
Agence Ecofin