LA FRANCE DÉSAVOUE LA COUR CONSTITUTIONNELLE DU GABON


Dans un communiqué publié sur le site internet du Ministère des Affaires étrangères, le gouvernement français estime que
l'examen des recours n'ont pas permis de lever les doutes sur la sincérité de l’élection.
Intégralité du communiqué

La France respecte les institutions gabonaises. Elle est attachée aux liens profonds qui l’unissent au Gabon. C’est dans cet esprit qu’elle avait appelé à un examen transparent et impartial des résultats dans le but de lever toutes les interrogations, exprimées notamment par la mission d’observation de l’Union européenne.
La France constate que l’examen des recours n’a pas permis de lever tous les doutes.
La France estime que les autorités du Gabon ont la responsabilité première de prendre les initiatives qui restaurent la confiance des Gabonais en leurs institutions et n’éloignent pas le Gabon des normes internationales en matière de droits de l’Homme et d’Etat de droit. La France demande également à ceux qui continuent de contester les résultats de récuser l’action violente et de poursuivre leurs revendications selon des voies qui ne remettent pas en cause la paix et le bien-être du pays.
La France souhaite continuer de se concerter avec ses partenaires africains, européens et internationaux. Elle encourage notamment l’Union africaine à poursuivre sa mobilisation
 jedenonce241.com