L’agent de Yaya Touré s’en prend à nouveau Pep Guadiola

1
Les déclarations choques ne cessent de se multiplier entre Dimitri Seluk, l’agent de Yaya Touré et l’entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola. Au lieu de désamorcer le conflit, le représentant de Yaya
Touré, qui avait déjà accusé Guardiola de ne pas vouloir faire jouer l’international ivoirien, est allé un peu plus loin dans les déclarations.
C’était dans une interview qu’il a accordée à la BBC: “Guardiola ne pense qu’à lui-même, il se prend pour Dieu. Il a gagné beaucoup de titres avec le Barça, mais Yaya a aussi gagné ces titres avec le Barça. Pep pense que, comme il a tout gagné, il peut faire tout ce qu’il veut. Mais je trouve étrange la situation à Manchester City, Yaya a joué là-bas depuis tellement de temps, pareil pour Hart, Kompany… Et là, un coach qui arrive à peine, décide que ces joueurs doivent être dehors, comme des chiens”.
Dimitri Seluk ne s’est pas arrêté là. Dans le journal britannique “The Independant”, il a ajouté : “Quand Yaya a quitté Barcelone pour Manchester City en 2010, Pep Guaridola lui a dit qu’il partait pour une équipe de m*rde. Aujourd’hui, Guardiola est dans ce même club. Il aime davantage l’argent que le football”. Une autre sortie qui visiblement n’aidera pas à plaider la cause de Yaya Touré.
Pour terminer, l’agent de Yaya Touré a estimé qu’il a la liberté de dire ce qu’il veut: “On peut dire ce qu’on veut, on est dans un pays libre. Je suis né en Russie, où il y avait le Parti Communiste au pouvoir. Je sais quand il est impossible de parler mais, et j’en suis désolé, je suis maintenant en Europe, en Angleterre. Guardiola, s’il veut vivre dans un pays où il n’existe pas de liberté d’expression, ferait peut-être mieux de changer tout simplement de pays”.
Malgré les graves déclarations de Dimitri Seluk, il faut reconnaître que l’international ivoirien Yaya Touré est innocent dans cette affaire. C’est à tord que Pep Guardiola s’en prenne à lui. Pep Guardiola aurait fait mieux de protéger son joueur au lieu de le rejeter à cause des déclarations d’un agent.
afrikmag.com