EXCLUSIF: RDC-LA RUE DEMANDE A KABILA DE RESPECTER LA CONSTITUTION-KINSHASA SCÈNES DE PILLAGES ET VANDALISME : BANQUES, ÉCOLES, BUS, STATIONS ESSENCES ET COMMERCES ONT ÉTÉ INCENDIÉS.PLUSIEURS MORTS (IMAGES)

54 10
RDC-LA RUE DEMANDE A KABILA DE RESPECTER LA CONSTITUTION-KINSHASA SCÈNES DE PILLAGES ET VANDALISME : BANQUES, ÉCOLES, BUS, STATIONS ESSENCES
ET COMMERCES ONT ÉTÉ INCENDIÉS.




Kinshasa, ce 19 septembre 2016, des manifestants de l'opposition ont mis le feu à une école à Kinshasa

KINSHASA À FEU ET À SANG 

View image on Twitter

Des cas de pillages et vandalisme sont signalés entre le boulevard Lumumba et le boulevard triomphal. Des véhicules ont été brûlés sur la chaussée.
Des témoins font état des tirs des gaz lacrymogènes notamment dans les communes de Ndjili, Lemba, Limete et Bandal.
L’AFP évoque également des jeunes qui lançaient des pierres sur des policiers qui répliquaient à coup de grenades lacrymogènes vers 10h15 (heure locale) sur le boulevard Lumumba.
Dans la commune de Kasa-Vubu, des jeunes brûlent des pneus sur la chaussé entre l’avenue Force et la Place Victoire. Des policiers, présents sur place, tirent en l’air pour disperser les manifestants.
A Ndjili, des témoins indiquent qu’une station essence et un commerce ont été incendiés.
Des Coups de feu ont été entendus à Lemba au niveau de l’arrêt de bus appelé « Super Lemba ».
Beaucoup d’autres manifestants rejoignent dans le calme le lieu de rassemblement sur le boulevard Triomphal. Ils portent ders banderoles sur lesquelles on peut notamment lire : « Respect de la constitution ».
Activités paralysées au centre-ville
Au centre-ville de Kinshasa, plusieurs entreprises publiques et privées et écoles n’ont pas ouvert.
Dans plusieurs ministères notamment aux Affaires étrangères, les bureaux sont vides.
Le collège Boboto, le lycée Bosangani et l’athénée de la Gombe sont restés fermés.
Au grand marché de Kinshasa, les commerces n’ont pas ouvert.
La circulation sur les principales artères de la ville est fluide. Peu de véhicules sont en circulation.
En milieu de matinée, plusieurs bus Transco étaient en stationnement sur le boulevard avant d’être escorté par la garde Républicaine.
Lire aussi sur radiookapi

Deux policiers et au moins 4 civils tués à Kinshasa 


Deux policiers ont été tués lundi à Kinshasa dans des violences survenues avant une manifestation d'opposition hostile au président congolais Joseph Kabila et ayant poussé les autorités à annuler ce rassemblement, a-t-on appris de source officielle.
"Deux policiers ont été tués" dans l'attaque d'une permanence du parti présidentiel à Limete (centre-ouest de la capitale), a déclaré Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais. A la suite de ces violences, "on a annulé la manifestation", a-t-il ajouté.
Une religieuse catholique a déclaré avoir vu "brûler vif" un policier commis à la garde de cette permanence politique. Faisant état de plusieurs pillages ou incendies criminels visant des cibles politiques, M. Mende a accusé l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le principal parti de l'opposition, d'être à l'origine de ces violences. "Il y a eu des pillages ciblés", a déclaré M. Mende, "il y a des gens qui se sont préparés pour faire tout ce désordre". "Ils ont trompé le gouverneur" de Kinshasa sur le caractère pacifique de leur manifestation, a-t-il ajouté, pour justifier l'annulation de l'autorisation de manifester accordée par les autorités locales.
Réuni autour du fondateur de l'UDPS, Etienne Tshisekedi, un "Rassemblement" des principaux partis d'opposition a appelé à manifester lundi dans tout le Congo pour signifier à M. Kabila son "préavis", trois mois avant l'expiration de son mandat, le 20 décembre, et exiger la convocation de la présidentielle censée avoir lieu avant cette date.
A Kinshasa, la manifestation devait commencer à 13h00 (14h00 HB), mais plusieurs heurts ont opposés de jeunes manifestants armés de pierre à la police antiémeutes dans la matinée.

Au moins quatre civils tués

Quatre civils au moins ont été tués lundi dans les violences ayant opposé des manifestants d'opposition aux forces de l'ordre à Kinshasa, a affirmé à l'AFP un dirigeant d'opposition.
"Nous enregistrons plusieurs morts", a déclaré Bruno Tshibala, porte-parole du parti UDPS, affirmant avoir vu quatre cadavres ramenés au siège d'une formation alliée.
Source : http://www.lalibre.be/actu/international/rdc-deux-policiers-et-au-moins-4-civils-tues-a-kinshasa-avant-une-manifestation-d-opposition-57dfede33570b0f26a17ccd0
image: https://scontent-fra3-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/14432958_1064538806963172_2243310988219604511_n.jpg?oh=1c2f32deaa371ace481d7ad588058eb4&oe=5839D33C


image: https://scontent-fra3-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/14344936_701288603363042_7416743107891421683_n.jpg?oh=6582d3fe6191e8663400a0eacb0fb55b&oe=587E7F69

image: https://scontent-fra3-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/14368901_972648849523674_4090492010124227909_n.jpg?oh=c6b147a0f58feef60123ff0511727e5e&oe=586ED879
image: https://pbs.twimg.com/media/Cst04rsWgAA79eU.jpg:large
View image on Twitter
image: https://scontent-fra3-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/14359275_1210707032301791_5735379050891933225_n.jpg?oh=871eafa362659d64e95f2b7171830fe3&oe=586CD237
congo-autrement.com