RDC: sanctions américaines contre deux généraux congolais

Après le général Kanyama en juin, les Etats-Unis viennent de sanctionner deux autres généraux congolais pour leur comportement répressif à l’égard du peuple de la RDC. Ce sont cette fois les généraux Gabriel Amisi Kumba, dit « Tango Fort », et John Numbi Banza Tambo qui sont dans le collimateur de Washington. Le département du Trésor vient de geler leurs avoirs éventuels aux Etats-Unis et il est interdit à tout ressortissant américain de réaliser des transactions avec eux.

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet
Il leur est reproché, selon John Smith, directeur du service qui émet ces sanctions, « d’avoir été engagés dans des actions qui ont sapé le processus démocratique en RDC et réprimé les libertés et droits politiques des Congolais, risquant de répandre l’instabilité dans le pays et plus spécialement dans la région des Grands Lacs ».
Le général Amisi Kumba est accusé d’avoir commandé les forces armées pendant la répression de manifestations politiques, notamment à Kinshasa. Les militaires avaient usé de la force de façon excessive, particulièrement en janvier 2015.
Quant au général Numbi, ce sont les manœuvres d’intimidation qu’il a utilisées en période électorale en mars afin d’assurer la victoire des candidats affiliés au parti de Kabila. Il avait menacé de tuer ceux des autres partis qui refuseraient de se retirer volontairement, précise le Trésor américain.
Le groupe Enough Project qui œuvre pour la paix et la justice en Afrique se félicite de la décision du gouvernement américain. John Prendergast, fondateur de l’organisation, souhaite que « les Etats-Unis et l’Union européenne utilisent les puissant outils financiers employés dans la lutte contre le terrorisme, la prolifération nucléaire, le crime organisé, pour combattre la kleptomanie, les crimes de guerre et l’autocratie en RDC ».
Par RFI