5e semaine de mobilisation des Gabonais de France contre Ali Bongo

La victoire controversée d’Ali Bongo à la présidentielle du 27 août a toujours du mal à passer auprès de la diaspora gabonaise. Ce samedi, pour la 5e fois depuis le début de la crise
post-électorale gabonaise, ce sont à nouveau plusieurs milliers de gabonais, venus des quatre coins de la France, qui se sont donnés rendez-vous à la place du Trocadéro de Paris pour dire non à Ali Bongo.
Pour la 5e semaine consécutive, les gabonais de France sont debouts à Paris pour dénoncer le coup d’Etat électoral d’Ali Bongo. Avant de se retrouver à la place du Trocadero, les militants gabonais étaient ce matin devant l’Elysée pour interpeller le président français François Hollande sur le respect de la vérité des urnes bafouée par Ali Bongo et ses nombreux complices.
 
Quelques unes des banderoles des manifestants Gabonais Les manifestants dénoncent la "traîtrise des institutions" dont celle la Cour constitutionnelle qui a validé mot pour mot toutes les demandes du président sortant en annulant notamment des résultats des bureaux de vote favorable à l’opposant Jean Ping. Dénonçant ainsi un déni de démocratie et une décision inique, les Gabonais de la diaspora souhaitent désormais interpeller les autorités françaises et européennes sur la crise née des résultats contestés de la récente présidentielle dont les violences auraient coûté la vie à des centaines de civils.
La manifestation de ce samedi à Paris, après le rassemblement de la place du Trocadéro, sera suivie d’une marche pacifique jusqu’à l’ambassade du Gabon située dans le 16e arrondissement pour une nouvelle fois crier leur colère contre le hold-up de la vérité des urnes dont se serait rendu coupable Ali Bongo pour se maintenir au pouvoir
info241.com