Accident ferroviaire au Cameroun : Paul Biya prescrit une enquête approfondie et une prise en charge des blessés aux frais de l’Etat

Accident ferroviaire au Cameroun : Paul Biya prescrit une enquête approfondie et une prise en charge des blessés aux frais de l’Etat


De retour au Cameroun, 48h après l’accident ferroviaire d’Eseka qui a fait, selon les chiffres provisoires, 70 morts et 600 blessés le 21 octobre, le président Paul Biya a déclaré à l’aéroport de Yaoundé : « J’ai
prescrit une enquête, une enquête approfondie pour établir les causes profondes de ces accidents ou de ce drame. J’ai également prescrit que les formations hospitalières qui vont recevoir les blessés les soignent aux frais de l’Etat. J’ai décidé que le 24 octobre sera déclaré jour de deuil national. » 
Paul Biya a indiqué que sa pensée et ses premières paroles vont d’abord aux familles des victimes et aux blessés. « Je tiens à renouveler à leur intention toutes mes condoléances les plus attristées. Aux blessés, je souhaite un rétablissement rapide », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter que la réaction du gouvernement lui a paru assez positive, aussi bien du côté des ingénieurs qui ont rétabli tant bien que mal la circulation entre Yaoundé et Douala que de tous les autres services qui ont œuvré, le ministère des Transports, celui des Travaux publics, qui ont transporté, fouillé, pour faire en sorte qu’on ait une vue claire de l’étendue de la catastrophe.  
Pour conclure, le président de la République a souligné que les Camerounais doivent placer le deuil national sous le signe de la ferveur patriotique, de l’union des cœurs pour qu’ensemble, ils continuent à relever les défis que l’avenir pose. 
Sylvain Andzongo
Investir au Cameroun