Burundi: L'Assemblée nationale du Burundi a voté ce mercredi un projet de loi prévoyant que le pays se retire de la Cour pénale internationale (CPI). Le président Pierre Nkurunziza peut-il échapper à la CPI?

 
L'Assemblée nationale du Burundi a voté ce mercredi un projet de loi prévoyant que le pays se retire de la Cour pénale internationale (CPI). Sur les 110 députés présents, 94 ont voté oui, 14 se sont abstenus et 2 ont
voté contre. Le texte a ensuite été présenté au Sénat et adopté à l'unanimité (39 voix sur 39 votants). Il doit être promulgué par le président Pierre Nkurunziza, dans les jours à venir. Le Burundi a plongé dans une grave crise depuis que Pierre Nkurunziza (photo) a annoncé en avril 2015 sa candidature à un troisième mandat, avant d'être réélu trois mois plus tard. Les violences y ont fait plus de 500 morts et poussé plus de 270.000 personnes à l'exil selon les organisations des droits de l'Homme.