Cameroun - Justice: Zacchaeus Mungwe Forjindam, l’ancien Directeur Général du Chantier Naval et Industriel du Cameroun, revient au Tribunal Criminel Spécial


La Cour suprême, au terme d’une audience la semaine dernière, a avoué que les droits de l’accusé n’ont pas entièrement été respectés.
Le dossier de Zacchaeus Mungwe Forjindam, l’ancien Directeur Général (DG) du Chantier Naval et Industriel du Cameroun (CNIC), pourrait bien repartir au Tribunal Criminel Spécial (TCS). Car, à l’audience du 18 octobre dernier qui se passait à la Cour suprême, l’avocat général a émis la demande selon laquelle l’affaire retourne au TCS. Il faut dire que cette audience a mis fin à la procédure N°009/SSP/2012 qui opposait le mis en cause au CNIC.
La Cour suprême a indiqué par ailleurs n’être pas compétente pour juger certains points du dossier. La juridiction à l’audience susmentionnée a laissé entendre que les droits de l’accusé Forjindam n’ont pas été entièrement respectés. «Encore que les preuves de détournement de deniers publics contre l’ancien patron du CNIC n’ont pas été pleinement mises à nu», déclare une source. À cela il faut ajouter le fait que c’est le TCS qui a la charge des affaires dont les montants touchent déjà le plafond de 50 millions de FCFA.
Pour revenir à la journée du 18 octobre dernier, les conclusions du rapporteur ont laissé entendre que l’accusé est coupable, entre autres, du détournement de 273 409 551 FCFA en coaction avec Samuel Yonta, du détournement de 59 320 000 de FCFA pour des dépenses sans justifications. Il est aussi reconnu complice dans le détournement de la somme de 214 511 803 FCFA avec Antoine Njiandé, Samuel Youta. Ses biens doivent être saisis et il doit payer la somme globale de 470 831 000 de FCFA au CNIC et des dépens de l’ordre de 13 580 000 de FCFA.
Toutefois il faut souligner qu’il a été acquitté d’autres chefs d’accusation de détournement.
Par Liliane J. NDANGUE | Cameroon-Info.Net