GABON: LA CONFIRMATION DE L’INSOLVABILITÉ DU GABON. ANALYSE DE LA SITUATION

De source du Trésor Public Gabonais, le mois dernier, Septembre 2016, c’est Perenco qui a absorbé sur fonds propres, la quasi-totalité de la charge salariale des fonctionnaires Gabonais, soit près de 60 milliards
de Francs CFA. Perenco est supposé être remboursé par abattement fiscal sur les recettes pétrolières rétrocédées au Gabon ; ce qui voudrait dire que les prochains revenus financier du pays sont déjà dépensés aujourd’hui et donc la disette va continuer pendant longtemps.
Pour ce mois d’Octobre, c’est Ecobank à qui il est demandé d’éponger ces salaires. Mais Ecobank n’a pas les reins financiers aussi solides que Perenco et trouver 60 milliards en liquide comme cela vite fait, ce n’est facile ; d’où les problèmes qu’on observe.
Pour la CAN 2017, c’est Total qui paie la facture et sera remboursé par abattement fiscal sur les revenus pétroliers. Pour les stades, c’est la Chine qui paie et se fera rembourser en nature en exploitant sauvagement nos ressources naturelles.