Le Rwanda désire augmenter sa capacité électrique de 196%, d’ici à 2018

Le Rwanda prévoit de porter sa capacité électrique, des 190 MW actuels, à 563 MW, d’ici à 2018 afin de faire face à la croissance de sa demande énergétique, ce qui représentera une croissance d’environ 196%.

Pour atteindre cet objectif, de nombreux projets sont prévus tels que la centrale à gaz de méthane de Symbion (50 MW), la centrale à tourbe de Hakan (80 MW) et les barrages de Rusumo (80 MW) et de Ruzizi (147 MW). Des centrales électriques, d’une puissance d’environ 23 MW, sont également prévues pour entrer en service au cours de cette année fiscale.

Le gouvernement compte également avoir recours au solaire dans le cadre de partenariats public-privé pour atteindre son objectif. Dans ce domaine, l’électrification grâce au solaire off-grid connaît un développement important dans le pays. Sa proportion dans le mix énergétique est passée, de 2,6% au cours de l’année fiscale écoulée, à 24,3% au cours de celle en cours.

L’ensemble de ces mesures entre dans la cadre de la deuxième phase de l’Economic Developement and Poverty Reduction Strategy (EDPRS II) qui ambitionne de transformer le Rwanda en un pays à revenu intermédiaire.

Agenceecofin