Le Rwanda met en garde la France

M. Kagame était un chef rebelle lorsque l'avion présidentiel a été abattu, en 1994
M. Kagame était un chef rebelle lorsque l'avion présidentiel a été abattu, en 1994 
 Le président du Rwanda Paul Kagame a mis en garde la France contre une éventuelle épreuve de force
suite à l'annonce par les enquêteurs français de réouvrir une enquête sur l'assassinat de l'ex-président rwandais Juvénal Habyarimana.
L'avion d'Habyarimana avait été abattu en 1994, ce qui avait déclenché le génocide de centaines de milliers de Rwandais, principalement des Tutsis.
L'enquête a été relancée afin d'entendre le témoignage d'un général dissident, Faustin Kayumba Nyamwasa, qui assure que M. Kagame est responsable.
M. Kagame nie fermement toute implication dans l'attentat contre l'avion présidentiel.
BBC Afrique
En 2006, le Rwanda a rompu ses relations avec la France pendant trois ans, après qu'un juge ait appelé M. Kagame à comparaître.