Les femmes qui souffrent d'acné ont apparemment l'air jeune plus longtemps

Clarifions d'abord un peu les choses : même nos pires ennemis ne méritent pas de souffrir d'acné. Ce mal n'est
pas réservé aux ados et de plus en plus d'adultes en souffrent : en 2015, une étude réalisée auprès de 92 cliniques de dermatologie privées a révélé une augmentation de 200 % du nombre d'adultes sollicitant des soins spécialisés.
Propriétés anti-âge.
Une étude publiée dans le Journal of Investigative Dermatology a découvert que les femmes qui souffraient d'acné étaient susceptibles de vivre plus longtemps que leurs homologues à la peau nette et d'être également plus belles en vieillissant
Les scientifiques du King’s College de Londres ont étudié les globules blancs de 1 205 jumelles (dont un quart disaient souffrir d'acné) et ont découvert que celles qui souffraient d'acné disposaient d'une meilleure protection contre les effets du vieillissement à l'intérieur de leurs cellules.
Pour être un peu plus précis : les femmes qui ont plus de boutons disposent de télomères plus longs ; ces petits bouchons de protection aux extrémités de leurs chromosomes, comparables aux petits embouts en plastique sur les lacets de chaussures, qui les empêchent de s'effilocher.
Ils empêchent les chromosomes de s'abimer et vous aurez donc moins de rides et une peau plus forte s'ils sont particulièrement longs, sachant qu'ils diminuent avec le temps
Ainsi, les femmes qui souffrent d'acné ne vieillissent pas plus lentement à cause de l'acné  mais plutôt car elles ont souvent des télomères plus longs, car le gène associé à l'acné est également associé à la longueur des télomères.
« Nos résultats suggèrent que la cause serait liée à la longueur des télomères qui semble différente chez ceux qui souffrent d'acné et semble indiquer que leurs cellules pourraient être protégées contre le vieillissement », a confié la chercheuse principale Dr Simone Ribero du King’s College de Londres à BBC.
La co-auteure Dr Veronique Bataille ajoute également : « les télomères plus longs sont susceptibles de faire partie des facteurs en mesure d'expliquer la protection contre le vieillissement prématuré de la peau observée chez les individus qui souffraient autrefois d'acné ».