Un Camerounais réagit à propos du Colloque: Ces intellectuels de la honte programmés pour faire le bruit sur les plateaux de télé, réduits à commenter l’actualité, manipuler les esprits!!


Ces intellectuels de la honte!!
Au Cameroun il y a d’un côté, les intellectuels qui ont consacré leur vie dans la lutte pour la libération de notre pays pris en otage par un gang de malfrats dont la mission est de tout ruiner, ils font face au quotidien à
la soldatesque du régime qui les déshumanise avant de les jeter dans des prisons pestilentielles sans procès. Il y a d’autre côté certains intellectuels programmés pour faire le bruit sur les plateaux de télé, réduits à commenter l’actualité, manipuler les esprits dans un jargon indéchiffrable pour le commun des mortels. On ne les voit jamais jouer un rôle de premier plan, s’attaquer aux vrais problèmes, passer de la parole à l’acte bref montrer le chemin. C’est malheureusement dans ce dernier registre qu’on retrouve les #Mathias_Owona_Nguini.
Les esprits avertis savent qu’aucun libre penseur n’a osé critiquer froidement le couple présidentiel sans subir les pires humiliations des détenteurs de l’appareil étatique.
Avant ce colloque de merde, #Bertrand_Teyou avait écrit un livre sur Chantal Biya ‘’La Belle de la république bananière ’’ livre interdit au Cameroun et son auteur jeté en prison pour outrage, donc ceux qui disent qu’il faut attendre de lire l’intervention de MEON avant d’émettre un avis sont atteints de cécité mentale, tout ce qu’il dira ne sera qu’une farce pour donner un semblant de coloration scientifique, les dés sont pipés d’avance. #Enoh_Meyomesse un autre intellectuel dont les propos dérangeaient le régime, auteur du livre ‘’J’accuse le G Bulu de tes malheurs o Cameroun’’ n’était pas allé par quatre chemins pour démontrer que les Bulu tapis à la présidence ont trainé ce pays dans des profondeurs abyssales, on l’a fait passer pour un vulgaire bandit, capturé et jeté en prison pour vol à main armée sans preuve. #JeanMarc_Bikoko lui aussi arrêté en septembre 2015 par le GMI(Groupement mobile d’intervention)sous le regard passif de Owona Nguini, pour avoir eu le culot d’organiser un colloque sur ‘’l’alternance et la démocratie ‘’ au pays du Roi Biya… Entre temps d’autres sont élevés au rang de messie de libérateur du fait de leur présence sur les plateaux de télé .
Il faut être maboul pour ne pas comprendre que le colloque qui se tiendra du 1er au 3 Novembre à Soa n’est en réalité qu’une manœuvre politicienne de positionnement. Dans une tyrannie comme le Cameroun les thuriféraires du régime projettent déjà l’après Biya, ils savent que tôt ou tard dame nature aura raison sur le vieux lion et Chantal Biya est le joker qui permettra d’assurer une pole position dans la guerre de succession qui profil à l’horizon. Il y’a eu du Mouboutisme, du Biyaisme maintenant nous sommes à l’ère du Chantalisme Aucun intellectuel sérieux ne peut accepter coller son image à un colloque inutile qui n’avancera en rien notre société dans un contexte où tout est à refaire.