Voici 5 conseils pour bien s`entendre avec sa belle-mère

Une belle-mère peut aussi bien être une alliée précieuse que la personne que vous redoutez le plus ! Parce que vous avez tout intérêt à bien vous entendre avec la mère de votre conjoint, gardez en tête ces quelques
conseils.
Les relations conflictuelles, qui aime ça ? Et quand il s’agit des membres de sa famille ou de son entourage proche, c’est encore plus délicat.
Se marier implique aussi de faire partie d’une nouvelle famille, celle de son conjoint. Les mères sont souvent très protectrices concernant leur garçon et la relation avec leur belle-fille peut dans certains cas s’avérer complexe. Chacun cherche à conserver une place de choix auprès de son compagnon ou de son fils, et il n’est pas toujours facile pour les belles-mères de savoir rester à leur place.
Si vous expérimentez des difficultés dans votre lien avec votre belle-mère, voici quelques idées qui peuvent vous aider à désamorcer le conflit et à vivre en bonne intelligence avec la mère de votre mari.
Soyez patiente
Les mères ont généralement en tête l’image de la femme idéale dont elles rêvent pour leur fils. Elles trouveront donc souvent un ou plusieurs défauts à vous reprocher. Avant tout, essayez de ne pas prendre les choses personnellement. Qu’il s’agisse de vous ou d’une autre, votre belle-mère trouverait toujours à redire. Soyez patiente et positive et laissez le temps agir et votre belle-mère s’habituer peu à peu à votre présence.
Laissez glisser certaines remarques, choisissez vos batailles ! Tous les conflits n’en valent pas la peine. Votre belle-mère vous taquine sur votre choix de couleurs pour le mariage ? Répondez gentiment sur le ton de l’humour et dédramatisez.
Faites preuve d’empathie
La guerre belle-mère / belle-fille est un conflit dont chacun ressort de toute façon perdant. Cherchez plutôt à avoir une attitude constructive et à comprendre la mère de votre compagnon. Elle s’est en effet occupée de son fils pendant 20 ou 30 ans et se voit petit à petit détrônée par une autre femme. Sachez prendre la place qui est la vôtre sans pour autant exclure totalement votre belle-mère. Laissez-lui le temps de se faire à cette nouvelle situation.
Pour vous aider à entrer en empathie, pensez que vous serez peut-être un jour belle-mère à votre tour ! Cela vous aidera à comprendre son point de vue et à vous montrer plus indulgente face à certains de ses commentaires ou comportements.
Communiquez
Si vous vous sentez très mal à l’aise face à certaines paroles ou certains agissements de votre belle-mère, le pire que vous puissiez faire est de ne rien dire et d’accumuler des ressentiments au fil des mois. S’il est bon de savoir passer l’éponge dans des situations sans grande importance, il faut aussi savoir s’exprimer quand l’atmosphère devient pesante.
Si une confrontation vous blesse ou vous incommode grandement, mieux vaut dialoguer. Sans affronter brutalement la mère de votre conjoint, proposez-lui de vous retrouver toutes les deux pour un café dans un lieu neutre. Exposez-lui alors calmement et de façon diplomatique votre problème, et discutez ensemble posément afin de trouver un terrain d’entente.
N’impliquez pas votre compagnon
À moins de vous trouver face à une situation désespérée où toute tentative de dialogue ait échouée, évitez de prendre votre conjoint à parti et de l’obliger à choisir son camp. Votre mari vous aime, mais il est aussi très attaché à sa mère. Lui demander de trancher dans le cadre d’un conflit entre votre belle-mère et vous ne fera qu’envenimer la situation. Au lieu de vous rapprocher de votre belle-mère, vous risquez de faire de votre relation un affrontement perpétuel.
Accordez-lui de l’importance
Pour que l’entente avec votre belle-mère soit au beau fixe, impliquez-la dans les préparatifs de votre mariage, et de façon générale, dans votre quotidien. Personne n’a envie d’une belle-mère envahissante. Cependant, vous ne pouvez pas non plus la tenir complètement à l’écart de votre vie.
En prenant les devants et en lui proposant des tâches que vous estimez à sa portée, vous faites un pas vers votre belle-mère et lui montrez qu’elle a sa place, tout en gardant le contrôle en lui confiant les missions que vous souhaitez.
Une autre idée peut être de demander des astuces à votre belle-mère pour des petits détails du quotidien : la cuisine, les remèdes maison, la préparation d’une fête de Noël, etc. Elle sera ainsi mise en valeur, se sentira utile, et vous pourrez alors établir une relation d’échange et de confiance.

Source : mariages.net