Cameroun:Crise A Bamenda : Ou sont passés les médias camerounais? RFI vient encore damer le pion aux médias locaux qui sont muets comme des carpes.

Heureusement qu'il y a Rfi pour nous donner les infos de Bamenda et les événements du Tchad. Si les africains ne devaient compter que sur les média nationaux, ils seraient des sous informés, ignorant même, les
événements importants de leur propre quartier. Équinoxe seule essaie d'exister dans ce désert d 'Ormeta. Il ne suffit pas de vouer à la vindicte populaire la presse étrangère au nom d'un pseudo panafricanisme de supercherie, mais occuper tout l'espace médiatique réel, de façon désintéressé, hors du mercenariat journalistique. Il faut le dire haut et fort, c'est notre manquement qui permet après 60 ans d'indépendance que les média occidentaux continuent à être la référence. Il ne sert à rien de les combattre sans une offre d'alternative crédible. Selon Jules Marie Kemajou
Pour insulter RFI, ces médias sont trop fort.