COP22: Idriss Deby quitte dans la précipitation Marrakech…Les raisons!

Deby
Alors que ses pairs sont à Marrakech où se déroule la Cop22, dont les travaux vont finir vendredi prochain, Idriss Deby, Président en exercice de l’Union africaine (UA) a quitté dans la précipitation le Maroc.

Il est déjà rentré la peur au ventre dans son Tchad, depuis mardi dernier vers 21h30 (19h30 GMT). Les explications reçues concernant le départ précipité de Deby: Son pays connaît de vives tensions politiques. Surtout des actions envisagées par l’opposition.
Le Roi du Maroc ouvre les travaux du sommet de haut niveau de la COP22
Au Tchad, son retour précipité alimente les discussions. Beaucoup d’observateurs n’ont pas hésité à faire un parallèle sur son retour et le climat politique très tendu, ces derniers moments.
Les opposants au régime de Deby, ont appelé jeudi une réunion publique, ainsi qu’une journée ville morte pour le 22 novembre prochain. Contre toute attente, la manifestation prévue par le Front de l’opposition nationale pour l’alternance et le changement (Fonac) a été interdite par le ministère de la Sécurité publique
Une interdiction dénoncée par l’opposition, à cause de la situation sociale tendue. Les opposants estiment que, Deby dirige le Tchad d’une main de fer. L’opposition qualifie la réélection en avril dernier de Deby de « hold-up électoral ».
Selon nos confrères de l’Afp, le gouvernement tchadien devait faire face, ce jeudi, à une motion de censure à l’Assemblée pour sa gestion de la crise économique et financière dans ce pays pauvre d’environ 12 millions d’habitants frappé par la crise pétrolière.
Yao Junior L
afrikmag.com