Côte d’ivoire: Simone Gbagbo et ses avocats boycottent les audiences, voici la décision du juge

1
Un bras de fer s’est fortement enraciné entre le camp de l’accusation et celui de la défense dans l’affaire Simone Gbagbo. En effet, depuis le 10 novembre dernier, les avocats de la défense boycottent le procès de
leur cliente en refusant de se présenter aux audiences.
Hier 16 novembre 2016, maître Rodrigue Dadjé et Cie, ainsi que l’accusée ont été absents à l’audience.
Suite à ce constat, Boiqui Kouadjo, le Président de la Cour, a pris ses responsabilités conformément aux dispositions de l’article 317 du code de procédure pénal, en commettant de nouveaux avocats à l’ex-Première dame pour la poursuite du procès. Faisant parti du barreau d’Abidjan, six avocats ont été affectés à madame Gbagbo.
Il s’agit des Maitres Yo Yann Oria, Jean-Pierre, Martial Gaoua, Ira Georges, Koné Pégui et Méité Abdoulaye.
Lesdits avocats sont chargés de continuer d’assurer la défense de Simone Gbagbo. Le procureur a justifié le nombre élevé de ces avocats par le fait qu’en cas de désistement de certains, le procès puisse se poursuivre. Après avoir constaté l’absence de l’accusée ainsi que de ses avocats, le Président de la Cour a donné son accord pour la lecture du procès verbal de constatation d’absence de l’Huissier commis.
Maitre N’Da Richmond est allé présenter la sommation à Simone Gbagbo en lui demandant de se présenter ce jour à 9 heures pour l’audience, en application de l’article 319 du code de procédure pénale.
Les agents partis chercher l’ex-Première dame, se seraient heurtés à son refus. Dans ce procès verbal lu par le greffier, le constat de l’absence de Simone Gbagbo est fait de la manière la plus claire. L’ex-première dame quant à elle, s’est montrée ferme sur sa position
«Je ne veux pas vous décevoir», aurait-elle affirmé dans la soirée d’hier aux environs de 18 heures à l’Huissier qui était accompagné de deux agents de la force publique lorsque ces derniers se sont rendus à son « domicile ».
Le greffier indique qu’il aurait fait savoir à Simone Gbagbo qu’il s’agissait d’une somation, mais l’ex-dame est restée ferme sur sa position.
«J’ai déjà dit que je ne peux pas vous décevoir, donc je ne veux même pas en savoir davantage,» a dit Simone Gbagbo. Dans les observations du Procureur général, il a fait remarquer qu’à la lecture du procès verbal, madame Gbagbo a refusé d’obtempérer à la sommation.
L’attitude Simone Gbagbo qui continue de boycotter son procès suit son cours. Face à cette attitude,
le juge Boiqui Kouadjo a décidé de la poursuite de son procès sans elle.
afrikmag.com