Crise à Bamenda: réaction de l'honorable et homme politique Ayah Paul Abine

Le 23 novembre 2016
AUSSI SIMPLE QUE CA
Ce n’est pas trop dire de déclarer que personne n’ignore que le Cameroun est compose sur le plan juridique
de deux domiciles : la Common Law et le droit civil. La langue du travail dans les juridictions de Common Law est l’anglais ; et la loi applicable est la Common Law.
D’aucuns savent que, bien qu’il y a harmonisation du droit pénal et du droit du travail, le droit civil ne l’est pas encore. Etant donné que pour bien dire le droit dans les juridictions de Common Law on doit bien maitriser la Common Law, dire que les magistrats francophones qui maitrisent plutôt mieux le droit civil ne devraient pas être nommés dans les juridictions de Common Law ne signifie en rien que les Common Law lawyers, soit les anglophones tout court, ne veulent pas des francophones. Bien au contraire! N’oublions pas que c’est l’anglophone qui avait voté pour la «réunification». Il ne demeure pas moins disposé aujourd’hui.
C’est donc une protestation contre la gouvernance plutôt que contre les concitoyens !
There I rest my case!
Ayah Paul Abine.