C'est un Etat-clé qui peut donner la tendance du résultat définitif de l'élection présidentielle. Donald Trump a remporté la Floride et ses 29 grands électeurs, une étape cruciale pour la Maison Blanche. Il engrange 197
grands électeurs, quand Hillary Clinton en remporte 131.
Le coude-à-coude a duré de nombreuses minutes entre Hillary Clinton et Donald Trump pour aboutir à un résultat donnant 49,2% des voix au républicain. La candidate démocrate emporte quant à elle 47,7%, selon des premiers résultats.
Fort vote par anticipation
Quelque 6,5 millions d'électeurs, sur les 14 millions d'inscrits, avaient déjà voté avant l'ouverture des urnes mardi, profitant des deux semaines de vote anticipé proposées dans l'Etat. Lors du vote anticipé, les démocrates ont voté en légèrement plus grand nombre pour la présidentielle, avec 2,59 millions de bulletins déposés contre 2,50 millions pour les républicains déclarés, selon la commission électorale. Quelque 1,4 million d'autres électeurs n'étaient affiliés à aucun de ces deux partis.
Les minorités se sont exprimées en plus grand nombre lors du vote anticipé qu'elles ne l'avaient fait en 2012, surtout les électeurs hispaniques (+87%) et noirs (+9%) qui pourraient faire basculer l'élection en faveur de la candidate démocrate, selon les dernières données de Daniel Smith, professeur à l'université de Floride.
Des dépouillements souvent difficiles
© Fournis par BFMNews Rendue célèbre dans le monde entier par le dépouillement polémique de 2000, quand 537 votes avaient donné la victoire à George W. Bush face à Al Gore, la Floride a depuis tenté de remédier aux soucis techniques de l'époque, liés aux bulletins qui devaient alors être perforés. Cette fois, il s'agit de grandes feuilles de papier où les électeurs doivent encercler leurs choix avant de les scanner.
Lors de l'élection présidentielle de 2012, l'Etat était remporté de justesse par Barack Obama après quatre jours de recomptage des bulletins.
Cette victoire de Donald Trump en Floride le place en bonne position pour remporter la Maison Blanche. Le candidat républicain peut l'ajouter à un autre Etat-clé remporté ce soir : l'Ohio et ses 18 grands électeurs.