Exclusif: Le président national du SDF, John Fru Ndi a demandé à Paul Atanga Nji, de se livrer à la police pour avoir fait des déclarations scandaleuses Qu'il n'existe pas de problème anglophone dans le pays.

Afficher l'image d'origine
Le président national du SDF, John Fru Ndi a demandé à Paul Atanga Nji, de se livrer à la police pour avoir fait des déclarations scandaleuses Qu'il n'existe pas de problème anglophone dans le pays.

"Je suis vraiment désolé pour une personne comme Nji Atanga pour les déclarations qu'il a faites. Quand il dit au monde que le monsieur qui s'est mis en colère et qui a marché dans les rues doit se donner à la police, qu'il se donne d'abord à la police. Il a dit que les anglophones n'ont pas de problèmes, oui, il a dit que parce que chaque voyage que M. Biya fait hors du pays, il le prend, s'il est

Dehors pendant trois semaines, il sera là dormir dans les hôtels  avec la très bonne nourriture et tout le semblable.
C'est pourquoi il peut dire qu'il n'y a pas de problèmes parce qu'il n'a pas de problème. Ses enfants vont dans les meilleures écoles, il dort dans les meilleurs hôtels et alors comment pensez-vous qu'il peut vous dire qu'il ya un problème à Bamenda? Combien de fois arrive-t-il à Bamenda, depuis combien de temps reste-t-il à Bamenda? », Questionna Fru Ndi.

Paul Atanga avait déclaré à l'occasion de son interview à la CRTV que Mancho Bibixy, connu sous le nom de Mancho BBC, qui avait mené la grève à Bamenda lundi, devrait se livrer à la police.
Fru Ndi
Le président du SDF, John Fru Ndi, a parlé à la presse après avoir rencontré le Premier ministre Yang.

Fru Ndi a fait ses remarques peu de temps après une rencontre avec le Premier ministre Philemon Yang à l'hôtel Ayaba à Bamenda où il a dit au PM que les problèmes rencontrés par les avocats de common law, les enseignants et la résidence de Bamenda ne doivent pas être négligés ou donnés des solutions cosmétiques.

Il y avait aussi Bafut, Fon ABUMBI II, l'éducateur qui a déclaré que le dialogue est impératif, a déclaré qu'il y avait un problème anglophone et a exhorté le Premier ministre à examiner ces problèmes et à proposer des solutions réalisables.

«Vous ne pouvez pas dire qu'il n'y a pas de problème anglophone, ils ont un problème que je vous dis.
Je fais partie du secteur de l'éducation et je peux donc vous dire qu'il ya un problème. »Abumbi II a dit.

À l'heure de la presse, la réunion avec les avocats de common law avec le PM Yang était toujours en cours.
Cela avec les enseignants a été reporté pour 19 heures après le premier s'est terminé dans une impasse.

Le Cameroon Journal a appris que les syndicats des enseignants insistaient sur le fait que seul un système fédéral permettrait de résoudre tous les problèmes auxquels sont confrontés les enseignants anglophones.

En attendant, les habitants de Bamenda qui ont appris la réunion se sont retrouvés en nombre avec des pancartes insistant sur le fait qu'une dix fédération nationale serait la bienvenue.
D'autres inscriptions sur des pancartes ont soutenu les avocats et les enseignants et ont averti que les négociations devaient être bénéfiques à tous.
Juste rompre maintenant Les avocats viennent de sortir de la réunion avec le Premier ministre Yang, le chef, l'avocat Bobga Harmony dit grève continue - mais que la réunion est un bon début parce qu'ils ont communiqué. Il a révélé qu'ils étaient prêts pour une réunion élargie avec le ministre de la Justice
Cameroun Journal, Bamenda
Voici ci-dessous le texte original en Anglais
Cameroon Journal, Bamenda – The National Chairman of the Social Democratic Front, SDF party , John Fru Ndi has asked Paul Atanga Nji, Minister in charge of Special Duties at the Presidency, to hand himself over to the Police for making outrageous statements to the effect that there exist no Anglophone problem in the country.
“I feel very sorry for a person like Nji Atanga for the statements he made. When he tells the world that the gentleman who got so angry and marched down the streets should give himself to the Police, let him give himself to the Police first. He said Anglophones have no problems, yes he said that because every trip Mr. Biya makes out of the country he takes him, if he is
out for three weeks he will be there sleeping in porch hotels with very good food and all the like. So that’s why he can say that there are no problems because he doesn’t have a problem. His children go to the best schools, he sleeps in best hotels and so how do you think that he can tell you that there is a problem in Bamenda? How often does he come to Bamenda, for how long has he ever stayed in Bamenda.” Fru Ndi questioned.
Paul Atanga had said on gov’t’s run CRTV news cast that Mancho Bibixy known as Mancho BBC who led the strike in Bamenda Monday, should hand himself to the Police.
Fru Ndi
SDF Chairman John Fru Ndi spoke to the Press after meeting with PM Yang.
Fru Ndi made his remarks shortly after a meeting with Prime Minister Philemon Yang at Ayaba Hotel in Bamenda in which he told the PM that the problems faced by Common Law Lawyers, Teachers and Bamenda residence should not be neglected or given cosmetic solutions.
Also present in the meeting was Fon of Bafut, Fon ABUMBI II, the educationist who said dialogue is imperative said that there is an Anglophone problem and urged the Prime Minister to look into those problems and propose workable solutions.
“You cannot say that there is no Anglophone problem, they have a problem I am telling you. I am part of the education sector and so I can tell you that there is a problem.” Abumbi II said.
At Press time, the meeting with Common Law Lawyers with PM Yang was still ongoing. That with Teachers was rescheduled for 7pm after the first one ended in a deadlock.
The Cameroon Journal learned that the Teachers Trade Unions were insisting that only a Federal system will solve all the problems faced by Anglophone teachers.
Meantime, the Bamenda population that learned of the meeting turned out in their numbers with placards insisting that a ten state Federation will be welcome. Other inscriptions on placards gave support to lawyers and Teachers and warned that negotiations should be of the benefit of all and sundry.
Just breaking now
Lawyers have just come out of meeting with PM Yang, the leader, Barrister Bobga Harmony says strike continues – but that the meeting is a good start because they have communicated. He disclosed that they are ready for an enlarged meeting with Justice Minister
By Nfor Hanson Nchanji,
Cameroon Journal, Bamenda
cameroonjournal.com